Internet Kazakhstan Surveillance HTTPS certificat

[Newsletter] Le Kazakhstan organise une surveillance massive de ses citoyens sur Internet

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 29 juillet 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Le Kazakhstan met en place une surveillance massive d’Internet. Depuis le 17 juillet dernier, les fournisseurs d’accès à Internet au Kazakhstan demandent aux internautes d’installer un certificat qui pourrait permettre aux autorités de les surveiller. Une volonté sans précédent qui inquiète la communauté internationale.

Un mort dans des affrontements près de l’enclave de Vorukh. Le territoire tadjik entouré de toutes parts par le Kirghizstan a connu une nouvelle poussée de violence en amont d’un sommet entre les présidents des deux pays. Une personne a été tuée par un fusil de chasse.

Un second éco-garde kazakh décède après une altercation avec des braconniers de saïgas. Le 23 juillet dernier, Kanych Nourtazinov a été assassiné par des braconniers de saïgas, une espèce d’antilope en danger qu’il essayait de protéger.

Le décryptage de Novastan

Ouzbékistan Chine Etats-Unis Exportations Cerises Produits agricoles

La guerre commerciale Etats-Unis / Chine ouvre le marché chinois à l’Ouzbékistan

Alors que la guerre commerciale entre Etats-Unis et Chine se prolonge depuis plus d’un an, l’Ouzbékistan en profite pour exporter plus vers la Chine, notamment ses produits agricoles. Fortement taxées par la Chine lorsqu’elles proviennent des Etats-Unis, les importations en provenance d’Ouzbékistan ne le sont pas autant et les procédures ont même été facilitées. C’est en partie ce qui explique  l’arrivée de la Chine comme la première destination des exports de l’Ouzbékistan depuis le début de l’année 2019, remplaçant la Russie. En parallèle, la Chine investit dans l’économie ouzbèke, qui a grand besoin de capitaux pour augmenter les quantités et surtout la qualité de ses productions.

Décryptage de l’activation des liens économiques entre Chine et Ouzbékistan et de leur impact à venir sur la géopolitique de la région.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre mail : novastan.france@novastan.org.

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Compétition et blocage autour des voies ferrées trans-centrasiatiques 

Toujours plus de charbon en Ouzbékistan malgré la signature de l’accord de Paris sur le climat 

L’énergie nucléaire, nouvel horizon pour l’Asie centrale

Notre photo de la semaine

Mines Tadjikistan Bild des Tages

Vue sur les mines au Tadjikistan. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Pour le président kirghiz, il n’y a plus de « problèmes irrésolus » à propos de l’enclave de Vorukh. Annoncée depuis le début de la semaine, la rencontre entre Sooronbaï Jeenbekov et son homologue tadjik Emomalii Rahmon s’est terminée hier sans grande annonce malgré la déclaration du chef d’Etat kirghiz. Les deux présidents ont passé deux jours ensemble, d’abord à Vorukh puis à Isfara (Tadjikistan) et enfin Cholpon-Ata (Kirghizstan).

200 personnes sous des tentes après la destruction de leur maison en Ouzbékistan. Depuis près de deux mois, des habitants de la région de Khorezm, dans l’ouest du pays, vivent dans des tentes de fortune, sans compensation. Découvrez en plus dans notre « article-don », l’article que vous pouvez faire exister grâce à vos dons !

La fermeture de la mine chinoise de Solton-Sary demandée par les Kirghiz. Les résidents de la région de Naryn accusent la compagnie de polluer la région et d’être à l’origine de la mort du bétail. Un conflit de plus entre les Kirghiz et les exploitants miniers, dans un pays où l’extraction de l’or est la principale source de richesse.

Un magasin, un tracteur et une personne immolée. Ce sont les ingrédients d’une polémique en Ouzbékistan où un fait divers d’une grande violence est intervenu entre un gouverneur adjoint de province et un chef d’entreprise. Le débat est remonté jusqu’au président ouzbek, Chavkat Mirzioïev.

Les Nouvelles routes de la Soie font face à un certain nombre d’obstacles. Le projet chinois peut être dangereux à la fois pour la Chine et pour tous les pays voisins, particulièrement ceux d’Asie centrale. Les études scientifiques sur ces risques se sont multipliées au cours des dernières années.

En Ouzbékistan, une ville sur trois n’est pas pourvue de canalisations. La question de l’approvisionnement et du traitement des eaux est particulièrement délicate dans le pays, qui a connu une urbanisation express. Plusieurs mesures ont été annoncées pour pallier ces manques et améliorer le réseau urbain du pays.

Le site Internet officiel de l’ambassade tadjike en France a disparu. Depuis plus de 6 mois, le site Internet officiel de l’ambassade du Tadjikistan en France est officiellement celui d’un « étudiant à Sciences Po ».

…chez Novastan France

Nous avons le plaisir de vous proposer des prix préférentiels pour les photos d’Antoine Béguier, un photographe français parti au Kirghizstan. Pour chaque photo achetée, vous pourrez soutenir à la fois un photographe et un média indépendant : tout est expliqué ici.

Novastan est le seul média en français et en allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs, des éditeurs ainsi qu’un-e community manager. Notre association en France cherche également à organiser plus d’évènements. Envie d’aider ? Envoyez-nous un email à novastan.france@novastan.org 🙂

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

Le Kazakhstan force ses citoyens à installer un certificat gouvernemental qui permet d’espionner leur activité sur Internet.
Yuri Samoilov via Visual Hunt
L’Ouzbékistan profite de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine pour exporter en Chine, notamment ses cerises.
eatswords via Visual Hunt
Vue sur les mines au Tadjikistan.
Ronan Shenhav
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *