Emmanuel Macron Emomalii Rahmon Tadjikistan France Visite officielle rencontre diplomatie

[Newsletter] Le président du Tadjikistan en visite officielle en France

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 11 novembre 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Les questions sécuritaires au cœur de la rencontre entre Emmanuel Macron et Emomalii Rahmon. Le président du Tadjikistan, en visite en France jusqu’au 12 novembre, a rencontré son homologue français le 8 novembre dernier. En parallèle, Emomalii Rahmon a signé 5 accords de coopération avec le gouvernement français et a également acheté 5 hélicoptères Airbus. Notre compte-rendu.

Le président turkmène reçu avec les honneurs en Italie. Gourbangouly Berdimouhamedov a effectué une visite officielle en Italie le 7 novembre dernier. Une occasion de signer plusieurs accords économiques ainsi que de rencontrer le président du Conseil italien Giuseppe Conte ainsi que le président, Sergio Mattarella.

L’Etat islamique revendique un attentat contre un avant-poste frontière au Tadjikistan. Le 6 novembre dernier, 20 personnes ont attaqué un avant-poste à la frontière avec l’Ouzbékistan. 15 assaillants ont été tués, on compte entre 2 et 6 morts du côté des forces de l’ordre tadjikes. Le 8 novembre, l’EI a revendiqué l’attaque.

Le décryptage de Novastan

Voisin du plus grand producteur au monde, le Kirghizstan dit non à l’uranium

Alors que le Kazakhstan est le premier producteur d’uranium au monde depuis près de 10 ans, son voisin, le Kirghizstan est sur le point d’interdire toute extraction d’uranium sur son sol. Marqué par les différents sites d’exploitation d’uranium ouverts sous l’URSS, hautement radioactifs, le parlement du Kirghizstan vient de voter la loi sur l’interdiction de l’extraction d’uranium. Dans une région dominée par les industries extractives, c’est une première qu’un pays interdise l’exploitation d’un minerai, surtout si son exploitation est rentable.

Comment alors expliquer cette interdiction de l’extraction d’uranium au Kirghizstan, alors que son voisin le Kazakhstan l’exploite à pleine puissance et que l’Ouzbékistan attend également beaucoup de ses gisements d’uranium ? Décryptage d’une décision politique opportuniste, mais qui n’est pas sans fondement économique.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Compétition des grandes puissances pour l’Ouzbékistan

Espion et manifestations : la trouble relation Chine-Kazakhstan

Le retour du protectionnisme en Ouzbékistan : un revirement brutal

Notre photo de la semaine

Mosquée du vendredi

Cette mosquée située à Khiva, dans l’ouest de l’Ouzbékistan, est unique en son genre dans toute l’Asie centrale. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Jean-Baptiste Lemoyne a rencontré les cinq ambassadeurs d’Asie centrale à Paris. Le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères français a échangé sur les nombreux enjeux de la région et les partenariats entre la France et les anciennes Républiques soviétiques.

Malgré l’interdiction, la polygamie toujours très répandue en Ouzbékistan. Cette pratique est encore largement répandue, notamment dans la région de Samarcande où plus de 5 000 cas ont été recensés.

…chez Novastan France

Novastan est le seul média en français et en allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Nous avons le plaisir de vous proposer des prix préférentiels pour les photos d’Antoine Béguier, un photographe français parti au Kirghizstan. Pour chaque photo achetée, vous pourrez soutenir à la fois un photographe et un média indépendant : tout est expliqué ici.

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs, des éditeurs ainsi qu’un-e community manager. Notre association en France cherche également à organiser plus d’évènements. Envie d’aider ? Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

Le président tadjik Emomalii Rahmon (à gauche) a été reçu par son homologue français Emmanuel Macron, le 8 novembre 2019.
President.tj
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *