Tadjikistan Ouzbékistan Kirghizstan Kazakhstan Turkménistan président sommet tachkent

[Newsletter] Les cinq chefs d’Etat d’Asie centrale réunis pour la première fois

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 2 décembre 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

Les cinq chefs d’Etat d’Asie centrale ont tenu leur premier sommet consultatif tous ensemble à Tachkent. Si peu de décisions concrètes en sont ressorties, cet évènement a surtout eu le mérite d’exister. Grâce au symbole et à la gestion des egos des chefs d’Etat centrasiatiques, ce type de réunion peut créer un dialogue à cinq dans la région pour les années à venir. 

La préparation de la visite d’Emmanuel Macron au Kazakhstan bat son plein. Une délégation de chefs d’entreprises français a rencontré le président et le Premier ministre kazakh pour préparer la visite du président français au Kazakhstan. Aucune date précise pour cette visite n’a été communiquée.

13 enfants seraient impliqués dans l’attaque terroriste du poste-frontière au Tadjikistan. Les autorités tadjikes mentionnaient jusqu’à présent 20 assaillants, hommes et femmes, dans l’attaque d’Ishkobod le 6 novembre dernier. Le rôle de ces enfants reste encore inconnu.

Le décryptage de Novastan

Kazakhstan : une chute des investissements en trompe-l’œil

DECRYPTAGE. Entre 2016 et 2018, les investissements réalisés par des étrangers au Kazakhstan ont fondu, passant de 17 milliards de dollars à 200 millions de dollars. La baisse, soudaine, semble montrer un ralentissement conséquent de la première économie d’Asie centrale. Alors que l’Ouzbékistan s’ouvre massivement aux investissements étrangers, le Kazakhstan est-il en train de perdre sa place de leader ?

La question est plus complexe qu’il n’y paraît. En réalité, le Kazakhstan a connu une année exceptionnelle en 2016 et reste un pays encore très attractif pour les investisseurs étrangers, principalement grâce à ses ressources en hydrocarbures. Pour autant, le pays en reste encore extrêmement dépendant. Décryptage.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos membres, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez devenir membre de Novastan à partir de 2 euros par mois ou en adhérant à notre association. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Nos décryptages des semaines précédentes : 

L’Ouzbékistan bientôt dans le piège de l’endettement ? 

L’étonnante politique tadjike vis-à-vis des accusés d’islamisme

Voisin du plus grand producteur au monde, le Kirghizstan dit non à l’uranium

Notre photo de la semaine

Dune Sable Kazakhstan Pic Altyn-Emel parc

Un phénomène naturel extraordinaire, la dune de sable du parc d’Altyn-Emel au Kazakhstan est entourée par des montagnes. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Bientôt 3 postes frontières de plus pour passer entre le Kirghizstan et le Kazakhstan. Les postes de Kichi Kapka, Ken Bulun et Tokmok seront bientôt ouverts pour le passage des citoyens étrangers vers le Kirghizstan ou le Kazakhstan grâce à une rencontre entre les présidents des deux pays le 27 novembre.

Au Kazakhstan, « l’administration part en vrille et ne sait plus quelles consignes suivre ». Avec le renforcement substantiel des pouvoirs de Noursoultan Nazarbaïev, pourtant démissionnaire de son poste de président du Kazakhstan, beaucoup s’interrogent : qui tient aujourd’hui les manettes du plus grand pays d’Asie centrale ?

Les pays du golfe Persique investissent en Asie centrale. Depuis quelques années, les pays du golfe Persique confirment leur présence en Asie centrale, s’imposant comme de nouveaux protagonistes dans la région. Si l’intérêt économique est une des motivations principales, l’enjeu géopolitique n’en reste pas moins essentiel.

Un vol entre Almaty et Paris ouvrira en 2020. Paris sera bientôt directement reliée à la capitale économique kazakhe trois fois par semaine. Après Nur-Sultan, Tachkent et Achgabat, c’est le quatrième vol direct qui s’ouvre entre la capitale française et des villes d’Asie centrale.

Des fuites massives de méthane repérées au Turkménistan. Découverte par une entreprise canadiennes, elles provenant d’un champs pétrolier turkmène équivalentes aux émanations d’un million de voitures.

L’entreprise française Flowbird ouvre une filiale au Kirghizstan. La société spécialisée dans la gestion du stationnement va s’implanter prochainement au Kirghizstan.

Le dernier Age of Empires met en valeur l’Asie centrale. 20 ans après Age of Empires II, Microsoft a dévoilé le 14 novembre dernier la version « définitive » de l’un des jeux de stratégie les plus emblématiques. Parmi les nouveauté : une campagne sur l’histoire de Tamerlan. De quoi donner envie aux gamers de découvrir l’Asie centrale.

Pour racheter l’aéroport d’Almaty, ADP va devoir investir 700 millions de dollars pour l’agrandir. Les discussions entre ADP et les autorités kazakhes pour le rachat de l’aéroport de la ville d’Almaty devraient être conclues le 15 janvier. 

Tensions sur l’utilisation de l’eau des fleuves transfrontaliers entre Chine et Kazakhstan. Lors d’une audition parlementaire, les députés kazakhs ont alerté sur les menaces qui pèsent sur le Kazakhstan du fait de prélèvements d’eau toujours plus importants de la Chine dans les fleuves Ili et Irtych.

L’autoroute entre Almaty et Nur-Sultan modernisée par la Chine et l’Europe. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement va financer le projet de reconstruction tandis que le chantier sera assuré par l’entreprise chinoise Xinjiang Construction. Une modernisation intégrée au projet chinois des Nouvelles routes de la Soie.

Le nombre d’étudiants étrangers au Kazakhstan en forte augmentation. Le nombre d’étudiants étrangers inscrits dans les universités kazakhes a augmenté de plus de 56 % depuis 2018.

Les Chinois, principaux expatriés travaillant au Kazakhstan. Les travailleurs chinois expatriés légalement au Kazakhstan représentent près de 25 % de la main-d’œuvre étrangère travaillant dans la première économie d’Asie centrale.

…chez Novastan France

Les 16 et 17 novembre dernier, nous organisions notre « Congrès » entre les deux associations de Novastan. Un petit compte-rendu a été publié.

La seconde édition de Dance with the Stans, la soirée centrasiatique qui fait bouger Paris, est un succès ! Vous avez été près de 200 à nous rejoindre le 7 novembre dernier, merci à toutes et à tous !

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs, des éditeurs ainsi qu’un-e community manager. Envie d’aider ? Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Vous voulez en savoir plus sur notre projet et comment nous voulons faire émerger l’Asie centrale ? Tout est expliqué par ici !

Nous avons le plaisir de vous proposer des prix préférentiels pour les photos d’Antoine Béguier, un photographe français parti au Kirghizstan. Pour chaque photo achetée, vous pourrez soutenir à la fois un photographe et un média indépendant : tout est expliqué ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

Les cinq chefs d’Etat d’Asie centrale lors du sommet du 29 novembre 2019 à Tachkent, en Ouzbékistan.
President.tj
Dune de sable dans le parc d’Altyn-Emel
Andy Sto
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *