Samarcande Gur-e-mir Ouzbékistan

[Newsletter] Les touristes deux fois plus nombreux en Ouzbékistan

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 4 février 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale post-soviétique. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

Notre photo de la semaine

Boulounkoul Tadjikistan Gorno-Badakhchan Football

Crédit : Ronan Shenhav

Vous pouvez retrouver toutes nos photos du jour en cliquant ici.

L’Asie centrale…

 

…économique

L’Ouzbékistan a accueilli 5,3 millions de touristes en 2018, soit près de 2,3 fois plus qu’en 2017. Parmi les plus curieux, on trouve les voisins des Ouzbeks : 2,2 millions de Kazakhs, 1,1 million de Tadjiks et un peu plus d’un million de Kirghiz. Parmi les Occidentaux, les Français se classent troisièmes avec plus de 13 000 touristes. Notre article. Des chiffres qui devraient fortement augmenter en 2019 avec une stratégie pour faire de l’Ouzbékistan une « destination tendance », relève Courrier International.

Le Kazakhstan pense être auto-suffisant en hydrocarbures pour 2019. C’est ce qu’a affirmé le vice-Premier ministre Yerbolat Dossaïev, estimant notamment que 90 millions de tonnes de pétrole et 55 milliards de mètres cube de gaz avaient été extraits en 2018 (lien en anglais).

Au Tadjikistan, les sports d’hiver peinent à attirer. Malgré un potentiel existant, les touristes s’intéressent principalement au pays durant l’été. Notre article.

Le Kazakhstan est le principal partenaire économique du Tadjikistan. Selon des statistiques officielles, le Kazakhstan représente 27,9% des exportations de biens tadjiks (lien en anglais).

La liberté économique progresse en Ouzbékistan. L’Ouzbékistan pointe en 2019 à la 140ème place de l’index pour la liberté économique, soit 12 places de mieux qu’en 2018. C’est le seul pays d’Asie centrale qui améliore son classement, comme nous le détaillons dans notre article.

L’Iran se rapproche de l’Ouzbékistan. L’Iran est devenu en 2018 le plus grand importateur de fibre de coton ouzbek, selon l’institut national de statistiques d’Ouzbékistan. Une donnée qui cache un véritable intérêt de Téhéran pour la région, comme nous l’expliquons dans notre article. L’Iran a notamment échangé pour 300 millions de dollars de biens avec le Turkménistan (lien en anglais).

L’Ouzbékistan est-il pret à exporter de l’électricité vers son voisin tadjik ? La question se pose après que Douchanbé ait affirmé le 2 février dernier qu’elle recevait 3 millions de kilowatts heure par jour pour ses régions du nord (lien en anglais). Une affirmation démentie fermement le 3 février par Uzbekenergo, le gestionnaire public de l’électricité ouzbèke (lien en russe). Le mystère reste entier.

…sociale

Les autorités turkmènes coupent des budgets un peu partout. Le président Gourbangouly Berdimouhamedov a annoncé le 31 janvier dernier la fin des subventions publiques à la recherche du pays. De plus, de nombreux ministères sont fusionnés et les entreprises d’Etat gérant les télécommunications, le transport aérien, ferroviaire et routiers seront privatisées. Comme le rapporte Eurasianet, les repreneurs seront probablement des proches du gouvernement (lien en anglais).

L’Ouzbékistan légalise à nouveau les sciences politiques.Interdites d’enseignement depuis 2015, les sciences politiques feront à nouveau partie des cursus cette année, a annoncé le président ouzbek (lien en anglais).

Le ministère de l’Intérieur kazakh, administration « la plus corrompue » du pays. C’est en tout cas l’avis de l’ONG Transparency International, qui observe de près le pays le plus vaste d’Asie centrale. Notre article.

L’Ouzbékistan met le paquet sur l’anglais. Accusant un retard conséquent, les autorités ouzbèkes prévoient d’améliorer le niveau des professeurs et d’obtenir de l’aide à l’international (lien en anglais).

L’œil de Tien Tran

Cavaliers Kazakhstan Chevaux

Chaque semaine, nous publions un cliché du photographe français Tien Tran. Dans sa série « Tale of a forgotten land », il a parcouru le Kirghizstan avec un œil aiguisé. Cliquez ici pour voir toutes les images de la série.

…politique

L’Union européenne dévoilera son plan pour l’Asie centrale le 15 mai prochain. En préparation depuis plusieurs années, le plan stratégique de Bruxelles portera sur les dix prochaines années et devrait notamment assurer le « bien-être » et la « prospérité » dans la région (lien en russe).

Human Rights Watch continue de s’inquiéter pour les droits de l’Homme en Asie centrale. L’édition 2019 du rapport sur le respect des droits de l’Homme publiée par l’ONG pointe une situation compliquée en Asie centrale. Notre article.

Au Turkménistan, les maisons détruites ne sont pas reconstruites. Dans un article très documenté grâce à des images satellite, Eurasianet montre que de nombreuses volontés présidentielles de destruction n’ont abouti qu’à du désert. Dans d’autres cas, les maisons ont été rasées pour être remplacées par des projets monumentaux, sans pour autant reloger les déplacés (lien en anglais).

 

… soutenez-nous !

Le 13 février prochain, Novastan reçoit Kevin Limonier. Chercheur associé à la Chaire Castex de cyberstratégie (IHEDN) et directeur scientifique de l’observatoire du cyberespace russophone, Kevin Limonier interviendra sur la cybersécurité en Asie centrale. L’évènement aura lieu dans l’amphi 3 de l’Inalco, 65 rue des Grands Moulins, dans le 13ème arrondissement de Paris. S’ensuivra un verre non loin dans une ambiance chaleureuse. Si vous voulez venir, inscrivez-vous par ici.

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs ainsi qu’un-e community manager. Notre association en France cherche également à organiser plus d’évènements. Envie d’aider ? Envoyez un mail à novastan.france@novastan.org 🙂

Novastan est le seul média en français et en allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

Les touristes se pressent sur le parvis du Gur-e-mir, le tombeau de Tamerlan, à Samarcande.
Novastan
Un garçon joue au basket à Boulounkoul. Sous le soleil et par ses mouvements il peut se réchauffer même dans des endroits habituellement très froids.
Ronan Shenhav
Deux jeunes hommes à cheval, dans des champs de blés, au Kazakhstan.
Tien Tran
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *