Plov Ouzbékistan Nourriture Table

[Newsletter] L’Ouzbékistan est le pays au monde où la mauvaise alimentation est la plus meurtrière

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 8 avril 2019, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale post-soviétique. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à info@novastan.org

Notre photo de la semaine

Khorogh Tadjikistan Haut-Badakhchan

Crédit: Kaisu Raasakka

Vous pouvez retrouver toutes nos photos du jour en cliquant ici.

L’Asie centrale…

L’Ouzbékistan est le pays au monde où le nombre de décès liés à la mauvaise alimentation est le plus élevé. Dans une étude mondiale publiée le 3 avril dernier (en anglais), les chercheurs expliquent que la mauvaise nourriture est la première cause mondiale de décès prématurés.

L’étude, qui a fait le tour des médias internationaux, a également révélé que l’Ouzbékistan enregistrait 892 morts sur 100 000 habitants par an, en raison d’une mauvaise alimentation, le plaçant comme le pays où la mauvaise alimentation est la plus meurtrière. Les autres pays d’Asie centrale ne sont pas mieux classés. Une alimentation trop grasse et de mauvaise qualité pourrait en être la cause. Le plov ne serait-il pas bon pour la santé ? (lien en anglais)

…politique

Pour la première fois, la Banque centrale a communiqué les dépenses de l’Ouzbékistan sur les importations d’armes et de munitions. En 2018, elles se sont élevées à 700 000 dollars, contre 300 000 dollars en 2016-2017. Au cours de l’année écoulée, les dépenses en armement du pays ont plus que doublé (lien en russe).

L’incident frontalier entre le Tadjikistan et le Kirghizstan continue de faire des remous des deux cotés. Avant une rencontre entre les vice-Premier ministre des deux pays à Douchanbé qui a eu lieu le 6 avril dernier, le gouverneur de la région de Batken du côté kirghiz a été démis de ses fonctions, le jugeant ainsi responsable de na pas avoir bien géré la situation (lien en russe).

Une fille du président ouzbek sur le devant de la scène. Lors de l’inauguration du premier établissement préscolaire de réadaptation pour les enfants handicapés du pays à Noukous, Shakhnoza Mirzioïeva a été largement mis en avant dans les médias du pays. La plus jeune fille de Chavkat Mirzioïev a été l’initiatrice de ce projet. Elle est également la directrice-adjointe du département chargé de l’organisation des activités des établissements d’enseignement préscolaire (lien en russe).

La Russie va transférer le contrôle d’une partie de ses installations militaires au Tadjikistan. Alors que Vladimir Poutine doit se rendre à Douchanbé le 17 avril prochain, Moscou a annoncé que les infrastructures des garnisons de Kulob et Bokhtar passeraient sous giron tadjik. Situées dans la région de Khatlon, dans le sud-ouest du Tadjikistan, elles faisaient parties de la division 201 russe, basée à la frontière tadjike. Les troupes russes ont déjà quitté la garnison de Kulob en 2015. Si le transfert n’aboutit pas, Moscou a accepté de payer 6 milliards de roubles (91,7 millions de dollars) de baux annuels. La 201e division est la plus grande infrastructure de base militaire de Russie à l’étranger, pouvant accueillir jusqu’à 7 500 soldats et civils russes (lien en anglais).

L’Ouzbékistan offre d’organiser des discussions pour la paix en Afghanistan entre le gouvernement et les Talibans dans la ville de Samarcande. Le ministre des Affaires étrangère ouzbek, Abdulaziz Kamilov, a annoncé cette proposition après avoir rencontré le président afghan Ashraf Ghani (lien en anglais).

La société civile, nouveau chantier des autorités ouzbèkes. Depuis 2016 et la mort d’Islam Karimov, la société civile ouzbèke se réveille. Avec l’arrivée de Chavkat Mirzioïev au pouvoir, les nouvelles autorités tentent de la développer en faisant preuve de pédagogie et de transparence. Interview avec le député ouzbek Akmal Bourkhanov, en pointe sur ce sujet. Notre article.

Les agriculteurs ouzbeks se plaignent de la « saisie » massive de leurs terres. La résolution du Cabinet des ministres ouzbeks sur « l’optimisation des parcelles agricoles et d’autres entreprises agricoles » dans certaines régions est mise en œuvre sous la forme de « vol de terre » par les autorités locales. Des agriculteurs de la région de Ferghana, du Khorezm et de Tachkent se sont plaints auprès de l’édition ouzbèke de Radio Free Europe (Ozodlik) que les autorités locales confisquaient de force des terres agricoles et distribuaient ensuite les terres les plus fertiles aux agriculteurs qui leur sont proches (lien en russe).

L’œil de Tien Tran

Kazakhstan train Pensées Femme

Chaque semaine, nous publions un cliché du photographe français Tien Tran. Dans sa série « Tale of a forgotten land », il a parcouru le Kirghizstan avec un œil aiguisé. Cliquez sur l’image pour plus de détails.

…économique

L’Iran va importer plus de biens kazakhs. L’Iran va réduire les droits de douane sur le bœuf et le mouton kazakh de 26% à un nouveau taux entre 5 et 10%, pour les légumes kazakhs de 55% à 5-10% et de 20 à 10% pour l’huile végétale kazakhe. Les produits industriels kazakhs tels que les rails et les produits en acier entreront sur le marché iranien avec des droits de douane réduits de 5 à 4% et de 20 à 15%, respectivement. La part de ces biens dans la structure des exportations du Kazakhstan en Iran dépasse déjà les 50% (lien en anglais).

Des centaines de camions à la frontière entre le Kazakhstan et le Kirghizstan sont bloqués depuis plus d’une semaine. Il y a quelques jours, des employés du service d’urgence kirghiz ont organisé des points de restauration chaude pour les chauffeurs. La partie kazakhe insiste sur le fait qu’elle ne crée pas d’obstacles, mais cherche uniquement à garantir que les marchandises respectent les documents et exigences (lien en russe).

Le financement et la construction du barrage de Rogun en difficulté ? Les autorités tadjikes ont demandé cette semaine à la Banque mondiale de les aider à attirer des investissements étrangers (lien en anglais) pour l’achèvement de la construction de la centrale hydroélectrique de Rogun. Douchanbé a annoncé que la seconde turbine ne serait pas installée selon l’agenda annoncé, faute de financements (lien en russe).

L’Ouzbékistan a rejoint le corridor ferroviaire Chine-Kazakhstan-Turkménistan-Iran. Des représentants des administrations des chemins de fer des pays déjà présents et de l’Ouzbékistan se sont réunis le 4 avril dernier à Almaty pour s’accorder sur développement futur du trafic de fret le long du corridor de transport international commun (lien en anglais).

Les Chinois accusent Uzbekneftegaz de ne pas vouloir honorer les contrats liants les deux pays. Pendant dix ans, la société publique chinoise China Petroleum Technology & Development Corporation (CPTDC) n’a pas reçu plus de 16 millions de dollars pour la fourniture de services et la fourniture d’équipements à la compagnie nationale gazière ouzbèke. Les Chinois ont demandé de l’aide au président ouzbek par une lettre officielle (lien en russe).

L’Arabie saoudite pourrait soutenir le financement du projet de gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde (TAPI). Le ministre de l’Énergie, de l’Industrie et des Ressources minérales de l’Arabie saoudite Khalid Al-Falih a annoncé que Aramco, la compagnie pétrolière nationale saoudienne, étudie actuellement la possibilité de financer le TAPI. Le grand jeu géopolitique autour du gaz continue (lien en anglais).

Le Kazakhstan va fournir 2 millions de tonnes de pétrole à l’Ouzbékistan par an, en échange de gaz. Le président kazakh a signé la loi de ratification de l’accord conclu par les deux gouvernements en 2017. « La mise en œuvre de l’accord facilitera l’approvisionnement en Ouzbékistan en pétrole brut pour le raffinage sur son territoire et permet de résoudre le problème de l’approvisionnement en gaz naturel depuis l’Ouzbékistan pendant la période automne-hiver au sud du Kazakhstan », a expliqué le ministre de l’Énergie, Kanat Bozumbayev (lien en anglais).

…chez Novastan France

Le 27 mars dernier, Novastan a accueilli Adrien Fauve, chercheur à Paris-Sud et spécialiste du Kazakhstan. Pour notre conférence mensuelle et en partenariat avec l’association Russinalco, l’idée de la soirée était de parler de la place du Kazakhstan dans le monde. Devant près de 90 personnes réunies à l’Inalco, Adrien Fauve a évoqué la globalisation du Kazakhstan ainsi que l’actualité du pays et des effets de la démission du président depuis 30 ans du pays, Noursoultan Nazarbaïev. Le compte rendu de la conférence est en ligne ici.

Novastan vous convie à sa première exposition photo cette semaine ! Le 11 avril prochain, nous organisons le vernissage des photos d’Antoine Béguier à Terres d’Aventures (métro Opéra, à Paris). Les photos seront exposées jusqu’au 31 août ! Plus d’infos par ici.

Novastan est le seul média en français et en allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir en devenant membre de notre communauté à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails pour devenir membre se trouvent ici.

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs ainsi qu’un-e community manager. Notre association en France cherche également à organiser plus d’évènements. Envie d’aider ? Envoyez-nous un email à novastan.france@novastan.org 🙂

La Rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram ou Telegram.

L’alimentation en Ouzbékistan serait particulièrement meurtrière.
Christopher Rose via Visual Hunt
Khorogh est la capitale de la région autonome du Haut-Badakhchan dans l’est du Tadjikistan. La région couvre près de la moitié du territoire tadjik, mais elle est extrêmement peu peuplée : seulement 3% environ de la population tadjike vit ici, la plupart d’entre eux dans la capitale Khorogh.
Kaisu Raasakka
Un femme perdue dans ses pensées, admire les paysages du Kazakhstan depuis le train.
Tien Tran
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *