Ouzbékistan ONG Soutien juridique Khoukoukny Tayanch Organisation non gouvernementale droits de l'Homme Prison

[Newsletter] Une ONG de défense des droits de l’Homme reconnue en Ouzbékistan, une première en 17 ans

Mots-clefs

Vous trouverez ci-dessous une reproduction de notre newsletter hebdomadaire du 23 mars 2020, envoyée gratuitement tous les lundis. Si vous souhaitez la recevoir directement dans votre boîte mail, inscrivez-vous ici. En attendant, bonne lecture !

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Cette newsletter est dédiée à l’Asie centrale. Chaque semaine, nous vous résumons les différentes actualités de la région, tout en vous proposant les articles écrits par la rédaction. Une question, une remarque, une envie ? Envoyez-nous un mail à novastan.france@novastan.org

Les 3 infos à ne pas manquer

L’ONG « Khoukoukny Tayanch » (« Soutien juridique ») a été autorisée officiellement en Ouzbékistan, une première depuis 2003. Conduite par trois anciens prisonniers politiques, l’ONG veut améliorer le sort des détenus ouzbeks. C’est une avancée importante pour la société civile ouzbèke.

L’Asie centrale ferme ses frontières pour lutter contre le coronavirus. Les frontières ont fermé en Ouzbékistan, au Kazakhstan et au Kirghizstan, ce dernier ayant enregistré ses premiers cas le 18 mars. En Asie centrale, seul le Tadjikistan n’a pas fermé ses frontières.

La fonte des glaciers du Tian Chan, un danger de long terme en Asie centrale. Les glaciers du Tian Chan, véritables châteaux d’eau d’Asie centrale, jouent un rôle primordial pour les économies de la région. Pour autant, du fait du changement climatique, les débits de fonte saisonnière des glaciers risquent d’avoir des effets néfastes dans toute l’Asie centrale.

Le décryptage de Novastan

L’Ouzbékistan met en place sa “taxe Google”

Depuis le début de l’année 2020, l’Ouzbékistan a lancé puis mis en place sa “taxe Google”, une taxe sur la valeur ajoutée pour les services numériques. Avec ce nouvel outil fiscal, Tachkent veut une part du gâteau autour de la vente des services proposés par Google, Amazon ou encore Steam. De quoi avoir de nouvelles recettes, qui seront payées par le consommateur final.

Cette extension de la TVA au numérique n’est cependant pas nouvelle dans le monde. De fait, l’Ouzbékistan suit en réalité l’exemple russe, qui a mis en place cette formule depuis 2019. Un nouvel indice de l’influence de Moscou sur la politique numérique de Tachkent, alors que de nombreux États cherchent une solution pour trouver une taxation plus juste des géants du numérique.

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org

Nos décryptages des semaines précédentes : 

Les engrais au cœur d’une relation naissante entre Maroc et Turkménistan 

L’Ouzbékistan libéralise entièrement la production du coton 

L’accord entre Talibans et États-Unis : quel impact pour l’Asie centrale ? (en accès libre)

Notre photo de la semaine

Caravane de visiteurs

Ces visiteurs de la dune mugissante du parc national d’Altyn-Emel, au Kazakhstan, atteignent le sommet en rangs serrés. Plus d’infos par ici.

Dans le reste de l’actu

Les élections dans l’histoire kazakhe : pourquoi la « démocratie des steppes » est un mythe. Indépendant depuis 1991 de l’URSS, le Kazakhstan n’a pour l’heure pas connu d’élection libre. Alors que certains pointent la nouveauté que sont les élections dans l’histoire du pays, d’autres mentionnent une « démocratie des steppes », héritée de Gengis Khan et qui expliquerait la tournure non-démocratique des élections actuelles. Plongée dans l’histoire du pays le plus vaste d’Asie centrale.

« Abdullajon », une critique de la société ouzbèke par la science-fiction comique. Pour la première de notre série « Ciné centrasiatique », la série qui vous offre des films centrasiatiques à regarder gratuitement, nous vous emmenons en Ouzbékistan à la chute de l’URSS.

…chez Novastan France

Novastan choisit l’abonnement. D’ici à l’été 2020, nous avons comme objectif de mettre en place un abonnement ciblé qui permettra au projet de se professionnaliser. Tous les détails par ici.

Novastan France a une nouvelle gouvernance. Conformément aux votes des personnes présentes et représentées, nous avons adopté de nouveaux statuts, formé un nouveau bureau et pris acte de nombreux objectifs pour 2020 ! 

Envie de nous aider ? Novastan recherche des traducteurs, des rédacteurs, des éditeurs ainsi qu’un-e community manager. Tous les moyens de contribuer à notre projet côté rédaction sont expliqués par ici. Si vous souhaitez nous aider sur le côté associatif, nous essayons d’organiser des évènements, festifs ou non. Les détails par ici.

Novastan est le seul média franco-allemand sur l’Asie centrale. Pour soutenir notre indépendance, devenez membre de la communauté Novastan ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Cela permet à Novastan de se professionnaliser tout en renforçant une communauté autour de l’Asie centrale en France et en Europe. Tous les détails se trouvent ici.

La rédaction

Merci de nous avoir lu jusqu’au bout ! Rendez-vous dès la semaine prochaine pour plus d’informations sur l’Asie centrale. Pour plus d’infos au quotidien, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Telegram.

En Ouzbékistan, la société civile compte une nouvelle ONG.
Giorgio Minguzzi
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *