Kalian Minaret Boulkhara Ouzbékistan

Novastan fête ses 6 ans !

Partager avec

Chères lectrices, chers lecteurs,

Le 22 novembre prochain, le projet Novastan fêtera ses 6 années d’existence. Fondé le 22 novembre 2011 lors d’une toute première réunion à l’Alliance Française de Bichkek (Kirghizstan), le projet a énormément évolué depuis sa création.

Au départ francophone uniquement et appelé Francekoul, notre projet s’est fondé sur un besoin d’information et de formation autour de l’Asie centrale post-soviétique (Kirghizstan, Kazakhstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan). Francekoul a voulu diffuser une vision de l’Asie centrale par les centrasiatiques avec un premier site en janvier 2012.

Un projet nommé Francekoul

En août 2012, une première subvention de l’Institut Français de 6 000 euros nous permettait de prendre notre envol avec des premiers reportages, une toute première formation et du matériel. Une seconde subvention de 9500 euros par l’ambassade suisse et 10 000 euros par l’Institut français entre septembre 2013 et avril 2014 serviront à financer notre première formation régionale intitulée « le journalisme de A à Z », organisée avec l’École supérieure de journalisme (ESJ) de Lille en octobre 2013. La formation a eu lieu à l’American University of Central Asia (AUCA).

Premier design Francekoul Novastan Site Web

Pour gérer cette subvention, nous avons décidé de créer une fondation à vocation éducative à Bichkek. Elle sera officiellement active à partir d’avril 2014. Après cette subvention, notre projet n’a plus reçu aucune subvention directe.

Du français au franco-allemand

En février 2014, notre projet prend son nom actuel, Novastan, après le lancement de la deuxième version du site, qui inclut les pages pays et un onglet allemand. En octobre 2015, afin de faire grandir l’influence de l’allemand sur le site et en dehors, notre association allemande est fondée à Berlin.

 

Juste avant notre cinquième anniversaire, en avril 2016, nous décidons de lancer un crowdfunding pour créer une un projet journalistique plus dynamique et réactif à l’actualité de la région. L’ambition est d’avoir un site mieux référencé, complètement bilingue et avec une vraie déclinaison mobile. Votre soutien a été massif et nous a permis de recueillir 4 800 euros, entièrement investis dans la construction du site que vous consultez actuellement

Des objectifs durables

Enfin, notre dernière étape a été la création de l’association française de Novastan, en août dernier. Aujourd’hui, notre structure est complète, avec deux associations européennes et une fondation kirghize. Tout au long du projet, nos objectifs sont restés les mêmes : informer sur cette région méconnue, casser les clichés autour de la zone et faire le pont entre l’Europe et l’Asie centrale.

Pour fêter nos 6 ans, nous organisons un évènement à Paris, 90 boulevard de Menilmontant dans le XXème arrondissement. A partir de 20h30 le 23 novembre prochain, venez nous retrouver et discutons ensemble d’Asie centrale ! Tous les détails sont sur notre évènement Facebook.

A très vite,

La rédaction

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

 

Le minaret Kalian est le plus haut de Boukhara, dans l’ouest de l’Ouzbékistan.
La rédaction
Notre tout premier design, de 2012 à 2014.
Novastan
Commentaires
  • Merci pour ces informations succintes mais précises au sujet de Novastan, fondation et associations.
    Je me permets cepédàt de poser la question suvante.
    La fondation Novastan a êtê crée à Bishkek, organisation de formation, NGO et non « organe de presse », c’est clair. Mais comment une telle organisation peut-elle fonctionner sans subventions, sans finacement ? Combien de temps encore la bonne volonté et le bénévolat seront-ils capables de donner vie à la fondation Novastan ? Comment abordez- vous ce poblème (qui n’est pas mntionné dans votre article ) et comment cherchez-cous des solutions ?

    19 novembre 2017
    • Jérémy LONJON

      Bonjour, Jacqueline. Nous enverrons prochainement plus d’informations là-dessus. Le financement régulier du projet à terme est une question que nous nous posons en ce moment. Nous informerons au plus vite les lecteurs et les parties prenantes au projet.

      19 novembre 2017
      • Merci pour votre réponse prompte ! J’attends avec impatience les informations peomises.

        19 novembre 2017

Ecrire un commentaire

Captcha *