Ouzbékistan pauvreté population officiel président politique

4 à 5 millions d’Ouzbeks en situation de pauvreté

Les autorités ouzbèkes ont annoncé que 4 à 5 millions de citoyens sont pauvres, soit 12 à 15 % de la population. Cette annonce se veut un revirement pour lutter contre la pauvreté, alors qu’auparavant cette dernière n’existait pas officiellement en Ouzbékistan.

Selon l’administration présidentielle ouzbèke, entre 12 à 15 % de la population ouzbèke vit en situation de pauvreté. Cela représente entre 4 à 5 millions de personnes qui vivent avec 1 à 1,4 dollar par jour (entre 0,9 et 1,2 euro). C’est lors d’une réunion ministérielle le 27 février dernier que le président ouzbek, Chavkat Mirzioïev a annoncé ces chiffres tout en lançant un large plan de lutte contre la pauvreté dans le pays.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre actif par ici.

Le communiqué de l’administration présidentielle ouzbèke précise que « depuis de nombreuses années, la pauvreté a été un sujet fermé dans le pays ». En effet, même durant l’époque soviétique, le terme de pauvreté n’était pas utilisé pour qualifier les parties de la population en difficulté économique, et a fortiori sous l’ancien président Islam Karimov (1990-2006).

Chavkat Mirzioïev veut marquer la différence avec son prédécesseur et montrer son volontarisme sur cette question, qui est également une menace importante pour la stabilité socio-économique du pays. « Chaque jour, en tant que président, je suis préoccupé par la question : notre peuple a-t-il suffisamment d’argent pour des nécessités de la vie telles que la nourriture, le traitement, l’éducation et les vêtements pour enfants ? », a-t-il déclaré durant la réunion.

Un programme ambitieux

Le programme de réduction de la pauvreté se veut ambitieux, avec la création d’un poste de vice-Premier ministre dédié à cette cause ainsi que l’entrepreneuriat comme moyens principaux de cette politique pour sortir de la pauvreté la population.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Ce programme vise à fournir une formation professionnelle à la population, à améliorer ses connaissances financières, à améliorer les infrastructures, la qualité de la formation et des traitements médicaux, et à mettre en place des mécanismes ciblés d’allocation des prestations de l’État. Quelques 10,5 millions de dollars (9,5 millions d’euros) seront alloués sur le budget public à la création des infrastructures nécessaires.

La rédaction

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

La pauvreté concerne officiellement 12 à 15 % de la population ouzbèke.
La rédaction
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *