Chavkat Mirzioïev avec les chefs des grandes entreprises française à Paris le 8 octobre 2018

5 milliards d’euros de contrats signés entre l’Ouzbékistan et la France

Alors que le président ouzbek, Chavkat Mirzioïev a rencontré à Paris les dirigeants de nombreuses grandes entreprises françaises, le service de presse du président a annoncé que des contrats à hauteur de 5 milliards avaient été signés.

5 milliards d’euros de contrats ont été signé entre les entreprises françaises et ouzbèkes le 5 octobre dernier, lors du forum économique franco-ouzbek, a annoncé le 8 octobre le service de presse présidentiel ouzbek le 8 octobre.

La semaine dernière, Sadyk Safaïev, Premier vice-président du Sénat ouzbek, expliquait à Novastan que l’Ouzbékistan espèrait « signer près de 4 milliards d’euros de contrats » avec la France lors de la visite du président ouzbek, Chavkat Mirzioïev. Ce chiffre, déjà très important, a donc même été largement dépassé.

Aucune communication côté français

Le président ouzbek a annoncé ce chiffre alors qu’il rencontrait à Paris le 8 octobre les chefs de grandes entreprises françaises dont Total, Total Eren, Orano (ex-Areva), Fives Stein, le marché de Rungis, Vinci, Suez, Sade, Idemia, Mercier et Thales Alenia Space. Il a également rencontré la banque de développement européenne, la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD), et l’Agence française de développement (AFD).

Lire aussi sur Novastan : Les banques françaises signent pour 800 millions d’euros de contrats avec l’Ouzbékistan

Peu des contrats ont été annoncé et uniquement côté ouzbek. Aucun communiqué français n’a été publié à ce jour.

Pas tous les contrats annoncés

Officiellement, des contrats ont été signé avec Bouygues pour la construction d’une zone touristique à Boukhara pour 100 millions d’euros, marquant le retour du constructeur français déjà très présent dans le pays voisin, le Turkménistan. Des contrats de financements interbancaires avec Natixis et le Crédit Agricole ont été également signés pour 800 millions d’euros. Enfin, la construction d’une centrale solaire à Samarcande a été signée avec Total Eren, sans préciser le montant.

Pour l’instant, le total des contrats rendus publics est loin des 5 milliards d’euros annoncés. Aucun accord n’a  été annoncé avec Orano dans l’uranium, alors que les discussions sur ce sujet étaient clefs.

Lire aussi sur Novastan : La multinationale française Orano arrive dans l’extraction d’uranium en Ouzbékistan

Ce chiffre impressionnant transcrit le succès de la visite pour l’Ouzbékistan qui cherche à rétablir des relations économiques avec l’Europe, bien que la réalisation concrète de ces contrats et mémorandum reste à se faire. Cependant, il est intéressant de noter l’ambition de l’Ouzbékistan envers la France qui transparaît dans ce chiffre, qui dépasse largement le chiffre des contrats annoncés avec l’Inde (3 milliards de dollars) lors de la visite la semaine dernière du président ouzbek à New Dehli.

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Le président ouzbek, Chavkat Mirzioïev (au centre), avec des responsables de grandes entreprises française à Paris le 8 octobre 2018
President.uz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *