Flamants roses Ouzbékistan Soudotché Lac

Comment les flamants roses font leur nid en Ouzbékistan

Partager avec

Chaque printemps sur le lac Soudotché, dans l’ouest de l’Ouzbékistan, on peut observer un spectacle fantastique : ici viennent atterrir des volées de flamants roses.

Novastan reprend et traduit ici un article publié initialement par Living Asia.

Le système de lacs Soudotché se situe sur le chemin de migration ouest-asiatique de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Au cours des dernières décennies, il s’est transformé en lieu de nidification des flamants roses.

En mai 2014, les ornithologues du Karakalpakstan, une région dans l’ouest de l’Ouzbékistan, ont découvert sur l’île de la partie est du lac une colonie de 7 000 flamants roses et environ 3 000 nids de ces oiseaux.

1,4% de la population mondiale de flamants réunie en une seule colonie

Cette colonie de flamants est importante pour l’Ouzbékistan. Il y vit 1,4% de la population mondiale de flamants. On ne dispose cependant pas encore d’une cartographie précise de l’implantation de cette espèce au Karakalpakstan. Les flamants roses, inscrits dans le Livre Rouge, ont commencé à apparaître dans ces lieux il y a peu de temps.

Pourquoi cela est-il arrivé ? A la fin des années 1990 et au début des années 2000, les étangs aux alentours de la mer d’Aral se sont fortement chargés en sel à cause de l’assèchement de la mer. Pour beaucoup d’espèces, ces conditions peuvent être désastreuses, mais les artémies, de petits crustacés, s’y sentent chez elles : leur population a augmenté.

Lire aussi sur Novastan : Les vies multiples de la mer d’Aral

Flamants roses Ouzbékistan Soudotché Lac

Un renouveau du fait de l’assèchement de la mer d’Aral

Or les flamants roses se nourrissent essentiellement d’artémies ; ces oiseaux tirent d’ailleurs leur couleur étonnante du carotène présent dans ces crustacés. En raison de l’augmentation de sa base alimentaire, le flamant a commencé à essaimer dans les zones proches de la mer d’Aral.

Flamants roses Ouzbékistan Soudotché Lac

L’ornithologue de l’université d’Etat de Noukous, Iakoub Ametov, raconte que l’on peut rencontrer jusqu’à 230 espèces d’oiseaux sur le lac, tandis que l’accumulation d’oiseaux aquatiques atteint jusqu’à 86 000 individus. Les scientifiques portent une attention particulière aux Oxyura (savki, en russe), des canards qui vivent dans un vaste territoire allant de l’Espagne à la Mongolie. Dans les années 1999-2005, environ 4 000 de ces oiseaux ont volé dans cet endroit, presque la moitié de la population mondiale.

Une situation géographique unique

La situation géographique unique du système des lacs Soudotché a eu une influence sur leur biodiversité. Au nord, les étangs voisinent la mer d’Aral, à l’ouest, le plateau d’Oust-Ourt, à l’est, le désert de Kyzylkoum et, au sud, l’Amou-Daria.

Carte Lac Soudotché Ouzbékistan Flamants roses

La superficie des lacs fluctue fortement et dépend de l’eau provenant des précipitations et des rivières qui s’y jettent. Jusqu’en 2000, elle atteignait 42 000 hectares, mais, après 2 années de sécheresse (2000 et 2001), elle s’est réduite à 6 500. Le lac Soudotché se situe sur le chemin de migration des oiseaux allant de la Sibérie vers des pays chauds et inversement. Il leur sert de lieu de nidification, de repos et de ravitaillement avant un long vol.

Des menaces multiples contre les flamants

Qu’est-ce qui menace la préservation des populations de flamants et autres oiseaux ? Chaque année, le territoire des lacs Soudotché attire de plus en plus de chasseurs qui anéantissent les oiseaux aquatiques et coupent les buissons pour se chauffer. En raison du niveau instable de l’eau dans les étangs, les territoires de nidification des oiseaux d’eau sont perturbés. Il en résulte une diminution en nombre, aussi bien d’individus que d’espèces rares.

Lire aussi sur Novastan : Les cygnes d’Aktaou en voie de disparition

La sécheresse revient régulièrement dans le lac.  Dans les années basses en eau, la plupart des lacs du sud de la mer d’Aral ont complètement séché. Or l’existence de tous les représentants de la faune dépend entièrement de la disponibilité en eau.

Entre risques naturels et humains

Un autre risque est l’inondation des îles. En 2017, le lac a été complètement rempli d’eau, de sorte que toutes les îles qui servaient de lieu de nidification aux flamants les années précédentes ont été inondées.

Flamants roses Ouzbékistan Soudotché Lac Oeuf

La chasse illégale est l’une des menaces principales pour le monde animal, en particulier pour les oiseaux. Les ornithologues rapportent que, durant leur expédition au Soudotché, malgré l’interdiction saisonnière, des tirs ont été entendus dans la périphérie nord du lac, près des colonies de nidification du flamant. Enfin, l’utilisation de filets interdits est devenue la cause de la mort d’oiseaux aquatiques plongeurs.

Jourkhatjon Khourramov

Traduit du russe par Juliette Chevée

Le lac Soudotché, dans l’ouest de l’Ouzbékistan, abrite une colonie très importante de flamants roses.
Living Asia
Des flamants sur le point de décoller.
Living Asia
Le lac Soudotché est un lieu important de nidification chaque année.
Living Asia
Le lac Soudotché est situé non loin de la frontière avec le Kazakhstan et le Turkménistan.
Living Asia
Des oeufs de flamants roses.
Living Asia
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *