Atabek Nazirov Ouzbékistan

Des Ouzbeks de la diaspora nommés au gouvernement

Au cours de ces derniers mois, plusieurs Ouzbeks de la diaspora ont été désignés sur des postes importants au sein du gouvernement d’Ouzbékistan. Un phénomène moins anecdotique qu’il n’y paraît.

Novastan reprend et traduit un article publié initialement par Spot.uz.

L’histoire débute en septembre 2017. Lors d’une visite à New-York, le Président ouzbek Chavkat Mirzioïev rencontre un groupe de compatriotes résidant aux États-Unis. Le chef de l’État les sollicite pour leurs compétences et leurs expériences professionnelles dans la réalisation des réformes en Ouzbékistan. Lors de cette rencontre, le Président ouzbek dit vouloir « inviter tous les compatriotes qui résident à l’étranger, tous ceux qui désirent participer au développement de notre pays, à rentrer en Ouzbékistan. Je suis prêt à les soutenir et à leur donner un coup de pouce. »

Lire aussi sur Novastan : Qui est Chavkat Mirzioïev, le nouveau président de l’Ouzbékistan?

Un appel du pied qu’Atabek Nazirov a entendu. Après avoir travaillé pendant 20 ans à l’étranger, ce diplômé en macroéconomie à l’Université de New-York (États-Unis) a été nommé, au mois de mai, adjoint au ministre du Développement des innovations. Ancien du secteur financier avec des expériences à Goldman Sachs Group, The Avascent Group et JPMorgan Chase, Atabek Nazirov a aussi été employé à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, en qualité de responsable régional du département des investissements.

De retour au pays, l’ancien banquier a notamment mené des négociations pour le lancement en Ouzbékistan de la conception des automobiles électriques et a participé au Seedstars Uzbekistan. Par la suite, il a intégré le ministère de l’Éducation nationale, une nouvelle fois en tant qu’adjoint du ministre.

Un appel à la diaspora du monde entier

Quelques mois plus tard, en août 2018, c’est au tour d’Oulougbe Kasimkhodjaïev d’être nommé au poste de premier adjoint du président du comité d’État de la République d’Ouzbékistan pour le développement du tourisme. En 2000, Oulougbe Kasimkhodjaïev termine ses études de licence de « gestion des affaires des entreprises » à l’Université de Pace (États-Unis) puis en 2007 il obtient le Master de finances à l’Université de Barry en Floride.

Enseignant en faculté, Oulougbe Kasimkhodjaïev a finalement ouvert en 2014 une entreprise dans le secteur du tourisme et de l’investissement. Sur son nouveau lieu de travail, l’ancien expatrié accueille des partenaires étrangers, discute des projets d’investissements parmi lesquels la création du quartier coréen, la construction d’un club de golf et la réalisation de parcs comme celui de Yellowstone.

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Mais l’appel du président ouzbek ne se limitait pas aux expatriés installés aux États-Unis. Au mois d’août 2018, Komolkhodja Echnazarov a été nommé à son tour au poste de directeur du Centre de la privatisation et de la mise en œuvre du service payant du ministère de la Santé.

Docteur en médecine, Komolkhodja Echnazarov a travaillé huit ans dans les sociétés médicales en Corée du Sud. Revenu en Ouzbékistan, il s’occupe désormais de l’instauration des systèmes d’idées innovantes en marketing et en management, de l’amélioration du travail dans les établissements médicaux payants et de la modernisation des hôpitaux ayant une faible efficacité de travail.

Odilbek Isakov Ouzbékistan

Une autre accession, en septembre dernier, a beaucoup fait parler d’elle dans les milieux d’affaires et dans la presse économique. L’ancien haut-responsable de la banque HSBC de Londres (Grande Bretagne), Odilbek Isakov, a été intronisé responsable de la direction des créances et de la dette publique au ministère des Finances ouzbek. En plus de cette fonction, il est également devenu conseiller du ministre.

Ancien directeur du département de relations avec des clients sur le marché des créances au sein de la banque britannique, Odilbek Isakov a notamment travaillé avec les gouvernements des pays en voie de développement. Cette nomination est un signal fort envoyé aux marchés financiers internationaux.

Des businessmen dans les finances ou les nouvelles technologies

Issu de la même génération, Bobir Akilkhanov a lui été nommé au poste de directeur des investissements dans la technologie du Fond de soutien au développement de l’économie numérique. Après des études en Australie, Bobir Akilkhanov s’est spécialisé dans la technologie et l’informatique. Il est le cofondateur de la société hébergeur Billur.com, l’investisseur du projet Plov.com et a également fondé KupiOtpusk ainsi que la société Holding Blockcrunch Capital.

Bobir Akilkhanov Ouzbékistan

Bien que basé à l’étranger, Bobir Akilkhanov revenait régulièrement en Ouzbékistan. Au début de l’année, il a annoncé qu’il était prêt à venir travailler dans son domaine dans son pays d’origine : « J’ai de l’expérience, je peux attirer des investisseurs, je suis prêt à faire tout mon possible. »

Lire aussi sur Novastan : Vers un « capitalisme sauvage » en Ouzbékistan ?

Dernier exemple de ces retours au pays : Rovchan Izamov. En septembre, ce médecin ouzbek installé depuis 2006 en Grande-Bretagne a pris la tête de la Chambre nationale de la santé publique novatrice. Diplômé de médecine, Rovchan Izamov a passé plus de dix ans dans le domaine médical à son compte. Il a aussi œuvré pour le système public de santé britannique (NHS) ainsi que dans différents domaines cliniques. Désormais directeur de la Chambre nationale, il est chargé notamment de la mise au point et la numérisation du système des recettes, de l’analyse des statistiques médicales, de la mise en place des normes et des méthodes internationales ainsi que de l’organisation du protocole et de la conception des directions cliniques modernes.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire par ici.

Cette arrivée massive d’Ouzbeks de la diaspora au sein des institutions gouvernementales participe d’une double volonté. D’un côté, le gouvernement veut rassurer les investisseurs étrangers et les nominations de ces experts internationaux y participent. De l’autre, les autorités ouzbèkes comptent sur les compétences de ses personnalités, issues de la société civile, pour accompagner le développement de l’Ouzbékistan.

Traduit du russe par Sevara Abdullaeva

Edité par Nicolas Ropert

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Ce diplômé en macroéconomie a été nommé adjoint au ministre du Développement des Innovations
Youtube VOA
Le nouveau directeur des investissements dans la technologie du Fond de soutien au développement de l’économie numérique
www.bobir.com
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *