Ouzbékistan France Drapeaux Collage Rencontre Emmanuel Macron Chavkat Mirzioïev

Emmanuel Macron attend Chavkat Mirzioïev à Paris

Partager avec

Le président français a écrit dans une adresse officielle à son homologue ouzbek qu’il sera heureux de l’accueillir pour une première visite de travail dans la capitale française.

Novastan reprend ici un article initialement paru sur Gazeta.uz .

Le président français Emmanuel Macron a félicité le président Chavkat Mirzioïev à l’occasion de la fête de l’indépendance de l’Ouzbékistan le 1er septembre dernier. « Comme vous, je suis attaché à un approfondissement de la coopération entre nos pays et heureux que vous voyiez dans la France un partenaire prioritaire » peut-on lire dans l’adresse officielle.

Lire aussi sur Novastan : Le premier projet de l’AFD en Asie centrale est lancé

« Ces derniers mois, nous observons une nouvelle dynamique positive dans les relations entre la France et l’Ouzbékistan, en particulier grâce aux trois visites de délégations de haut rang de nos pays depuis le début de l’année. J’en suis informé et j’apprécie votre implication active et votre participation personnelle. Le décret que vous avez signé concernant le projet de Samarcande permet dorénavant à l’Agence française de développement de concrétiser ses premières réalisations importantes dans votre pays, et je vous en remercie », a déclaré Emmanuel Macron.

Une date encore inconnue

« Je serai heureux de vous accueillir à Paris à l’occasion d’une première visite de travail. Cette visite permettra de renforcer le dialogue politique entre nos pays, à l’heure où ils font face à des problèmes communs comme le terrorisme et le changement climatique. Cette rencontre donnera aussi une impulsion au développement de nos liens économiques », a insisté le président français. Il n’est pas précisé quand se déroulera la rencontre.

« Les échanges dans les sphères culturelle et éducative sont aussi porteurs de perspectives », a-t-il continué. « Je pense notamment au futur projet d’exposition au Louvre, au développement de l’activité de l’école française de Tachkent et à la possible ouverture de branches de l’Alliance Française à Samarcande et à Boukhara ».

Cette lettre peut effectivement relancer les relations entre l’Ouzbékistan et la France, alors que cette dernière n’avait dépêché aucun officiel de haut rang lors de l’enterrement d’Islam Karimov, le premier président ouzbek décédé en septembre 2016.

Traduit du russe par Yann Rivoal

Emmanuel Macron a fait une proposition claire à Chavkat Mirzioïev
Nicolas Raymond
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *