Marguilan Ouzbékistan Ferghana Ville Habitations

En Ouzbékistan, une ville sur trois n’est pas pourvue de canalisations

L’urbanisation accélérée de l’Ouzbékistan ne se fait pas sans problèmes. La question de l’approvisionnement et du traitement des eaux est particulièrement délicate, et de nombreuses villes ne disposent pas encore de canalisations. Plusieurs mesures ont été annoncées pour pallier ces manques et améliorer le réseau urbain du pays.

Novastan traduit ici un article initialement publié par le média russe Fergananews.

En Ouzbékistan, seules 79 villes sur 119 disposent de canalisations, d’après les chiffres du rapport de développement urbanistique du pays, publié par le ministère de l’Économie et de l’Industrie sur le portail de discussion des projets d’actes normatifs le 10 juillet dernier. En zone urbaine, 64 % des habitants jouissent d’un approvisionnement en eau. Parmi eux 25 % sont alimentés en eau chaude et 20 % disposent du chauffage. 55 % de la population des villes a accès au gaz.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

À l’heure actuelle, l’Ouzbékistan compte 16,8 millions d’habitants en zones urbaines, soit environ 50,5 % de sa population totale. Selon l’ONU, le pays se classe à la 155ème place sur 233 pour cet indicateur. Le réseau urbain est  composé à 85 % de petites et moyennes villes. La superficie totale destinée au logement en Ouzbékistan atteint les 521 millions de mètres carrés, dont 266 millions de mètres carrés en zones urbaines.

Lire aussi sur Novastan : Ouzbékistan : l’exode rural négligé

Les villes représentent près de 75 % du Produit intérieur brut (PIB) et plus de 85 % de la production industrielle nationale. Le secteur des services emploie la majorité de la population active.

Amélioration du réseau urbain

Au début de l’année, le président ouzbek Chavkat Mirzioïev a souligné la nécessité d’accélérer le processus d’urbanisation du pays. L’Agence pour l’urbanisation a donc été créée sous l’égide du ministère de l’Économie et de l’Industrie. Le gouvernement s’est engagé à mettre de nouveaux logements à disposition des familles à faibles et moyens revenus afin d’améliorer les conditions de vie de la population des zones rurales.

Lire aussi sur Novastan : La gestion du patrimoine culturel ouzbek critiquée par l’UNESCO

Outre le développement de villes existantes, il est prévu d’en créer de nouvelles et d’étendre le réseau des faubourgs de mégalopoles. Un projet de construction de voies ferrées et d’autoroutes est en cours d’élaboration à cette fin. 63,9 % des villes sont actuellement reliées au réseau ferroviaire, 70 % aux routes nationales et à peine 5 % aux routes internationales.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

En outre, les autorités prévoient de créer des agglomérations urbaines dans certains centres régionaux et autour de la capitale du Karakalpakistan, Noukous, ou d’en obtenir grâce à la fusion de villes. Au moins deux mégapoles de plusieurs millions d’habitants vont ainsi être formées afin de réduire la charge démographique de la capitale Tachkent.

Traduit du russe par Pierre-François Hubert

Edité par Magomed Beltouev

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Zone résidentielle de la ville de Marguilan, dans l’est de l’Ouzbékistan.
Flickr/Daniel Mennerich
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *