Equipe Football Ouzbékistan

Football : l’Iran vient à bout des « Loups » ouzbeks

Il n’y a pas eu de miracle pour les « Loups » d’Ouzbékistan contre la « Team Melli » d’Iran. Lors de la huitième journée de la qualification du groupe A en Zone Asie, l’Iran a vaincu l’Ouzbékistan et obtient donc un billet direct pour la Coupe du Monde de football 2018 en Russie.

L’Ouzbékistan a peut-être perdu sa chance de participer à la Coupe du Monde de football de 2018 après la défaite de son équipe contre les hommes de Carlos Queiroz à l’Azadi Stadium sur un score de 2 à 0.

La « Team Melli » d’Iran est désormais certaine d’être en première ou deuxième place du groupe A d’Asie et donc de participer à la Coupe du Monde en 2018. C’est le Brésil qui s’est qualifié avant l’Iran grâce à son succès contre le Paraguay.

Une blessure inopportune

Pour les « Loups » ouzbeks, le match a commencé de manière inattendue. Au début de la rencontre, plus précisément à la 6ème minute, l’arrière gauche de la sélection ouzbèke Stanislav Andreev a été remplacé après blessure par Davron Khashimov. Akmal Shorakhmedov, le latéral droit a été transféré vers la défense gauche qui n’est pas sa position habituelle. La première partie de la rencontre se termine 1-0. Mais les spectateurs ouzbeks ont gardé espoir en leur « grand tacticien » Samvel Babayan dans la deuxième partie et ont attendu le miracle.

Cependant, la deuxième partie a commencé par un penalty au profit des Iraniens. Pour le plus grand bonheur des Ouzbeks, le capitaine de l’Iran, Mehdi Shojaei, a manqué sa chance, leur redonnant ainsi espoir. Mais après plusieurs attaques en vain, vers la fin de la rencontre c’est Mehdi Taremi qui a marqué le deuxième but pour l’Iran après avoir mené impeccablement le défenseur central des Loups, Anzur Ismailov.

Drapeau Ouzbékistan Supporters

Quid du « plan secret » de Babayan pour vaincre l’Iran ? Les blessures l’ont chamboulé ! Pendant la conférence de presse après le match, le tacticien ouzbek a ainsi déclaré : « Nous avons connu des pertes en préparant ce match, et leur nombre a augmenté dès son début. Nous avons fait un changement obligatoire après la blessure de Stanislav Andreev et cela a influencé notre plan. »

Tout n’est pas perdu pour l’Ouzbékistan

Le coach d’Ouzbékistan reste pourtant optimiste quant à la qualification de son équipe pour la Coupe du monde, notant qu’elle « se battrait jusqu’à la fin » et qu’elle « devait obligatoirement gagner les deux matchs restant » . Les « Loups » disputent à la Corée du Sud la deuxième place du groupe, qui garantit aussi une qualification pour la Russie.

Lire aussi sur Novastan : Football : l’Ouzbékistan, à deux pas de la Coupe du monde 2018 ?

Sur ses 14 rencontres avec la Corée du Sud, toutes compétitions confondues, l’Ouzbékistan n’a remporté qu’un match, en a perdu dix et a fait trois fois match nul. Il ne faut donc pas attendre de miracle. De plus, les Coréens, qui ont pour l’instant 13 points, n’ont pas encore joué contre le Qatar, dernier du groupe.

Pour Samvel Babayan, il est le temps d’améliorer le jeu de ses hommes pour les playoffs contre l’Australie ou l’Arabie Saoudite s’il veut garder son poste.

Sardor Abduganiev

L’équipe nationale de football ouzbèke
Wikipedia
Des supporters ouzbeks déploient le drapeau national.
Wikipedia
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *