Fiancée de Vuadil film ouzbékistan cinéma asie centrale amour

« La Fiancée de Vuadil », sous le soleil de la vallée du Ferghana

CINÉ CENTRASIATIQUE. « La Fiancée de Vuadil » est un film ouzbek  de 1984 qui dépeint une histoire d’amour de Tachkent jusqu’à Vuadil, dans la vallée du Ferghana. Ponctué de morceaux de musique devenus des classiques soviétiques ouzbeks et d’images de la vallée du Ferghana, ce film insouciant et léger reste néanmoins très beau et pousse au rêve.

« Ciné centrasiatique » est une série d’articles collaboratifs rédigés par différents membres des associations de Novastan pour partager leurs meilleurs moments cinématographiques sur l’Asie centrale. Chaque article de cette série décrit un film produit ou tourné en Asie centrale, disponible en ligne.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

« La Fiancée de Vuadil » est un mélodrame amoureux rempli de bons sentiments. Pour autant, il gagne tout son intérêt par les chansons du tout jeune (à l’époque) leader du groupe ouzbek Yalla, Farukh Zakirov, chantées avec Nargiza Zakirova. Le film et sa musique dépeignent la douceur et la beauté d’un amour candide niché au cœur d’une vallée du Ferghana qui n’était pas encore entrecoupée de frontières, devenues depuis meurtrières et déchirantes pour l’Asie centrale. Ce long métrage de 1984 raconte comment un jeune conducteur de tramway de Tachkent, la capitale, recherche son amoureuse, retournée dans son village natal de Vuadil, dans ce qui est aujourd’hui l’enclave de Chakhrimardan.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Le film a la qualité de recréer cette ambiance douce, insouciante et magnifique de la vallée, cœur de l’Asie centrale, avant qu’elle ne soit déchirée par les fils barbelés. Une des chansons du film pose la question “qu’est-ce que le bonheur ?” et y répond, au milieu d’images de la vallée qui semble encore vierge, d’une façon tout à fait moderne et actuelle : “ce sont les montagnes et les forêts”.

Disponible en russe uniquement et sans sous-titres : 

Le film est également disponible sur Odnaklasniki (en meilleure qualité)

Partagez vos films d’Asie centrale : Vous voulez réagir à cet article, ajouter quelque chose sur ce film (un lien avec ou sans sous-titres), ou partager avec Novastan et ses lecteurs un autre film centrasiatique ? Envoyez-nous votre critique du film (sur un format similaire à cet article) à info@novastan.org. Merci à toutes et à tous !

La rédaction

Corrigé par Anne Marvau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

« La fiancée de Vuadil » est un film d’amour ouzbek de 1984.
Capture d'écran du film (Youtube)
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *