Chorsu Bazar Marché Tachkent Ouzbékistan

La liberté économique progresse en Ouzbékistan

L’Ouzbékistan pointe en 2019 à la 140ème place de l’index pour la liberté économique, soit 12 places de mieux qu’en 2018. C’est le seul pays d’Asie centrale qui améliore son classement alors que tous les autres pays de la région baissent dans le classement de la Heritage Fondation.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le média ouzbek spécialisé sur l’économie, Spot.uz.

Les experts de l’American Research Institute Heritage Foundation ont publié le 25 janvier dernier l’édition 2019 de l’index pour la liberté économique. L’Ouzbékistan se situe sur à la 140ème place de ce classement, soit 12 places de mieux par rapport à l’année dernière.

Le score moyen de l’Ouzbékistan, calculé sur 12 indicateurs, était de 53,3%, soit 1,8 point de pourcentage de plus que l’an dernier. Le pays le plus peuplé d’Asie centrale fait notamment mieux sur des questions telles que la protection des droits de propriété, la charge fiscale, la liberté des affaires et la liberté du travail.

L’Ouzbékistan : « un pays principalement non libre »

Pour autant, le pays reste dans la catégorie des « pays principalement non libre » selon le classement. La fondation américaine note que l’état de Droit dans le pays reste très faible, avec un cadre juridique présentant de grandes lacunes. Le niveau de corruption est historiquement élevé tandis que le protectionnisme et l’intervention des pouvoirs publics dans divers aspects de l’économie restent importants et ne sont pas favorables à la liberté économique selon l’institut.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Comme l’année dernière, l’efficacité de la justice et la liberté financière ne se sont pas améliorées. La liberté d’investissement s’est par contre accrue à 10%, mais le chiffre reste très inférieur à la moyenne régionale (31%). Sur ce point précis, l’Ouzbékistan fait aussi « bien » que le Turkménistan, pays le plus fermé de la région.

Lire aussi sur Novastan : Ouzbékistan : une ouverture, mais avec certaines « lignes rouges »

Le rapport note cependant que grâce aux réformes entreprises l’année dernière, la situation a commencé à s’améliorer et que, de manière générale, la croissance a été bonne, ce qui a permis au pays de gagner 12 places et de prendre la 140ème place entre la Birmanie (139ème) et les Maldives (142ème place).

L’Ouzbékistan loin derrière le Kazakhstan et le Kirghizstan, mais avec une tendance positive

Malgré l’amélioration de la situation, l’Ouzbékistan reste loin derrière ses voisins. Le Kazakhstan occupe le 59ème rang du classement et est le leader de la région pour la liberté économique, même si son score a baissé de quelques points depuis 2018. Le Kirghizstan se positionne à la 79ème place voit également son score baisser par rapport à l’année passée.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Le Tadjikistan pointe quant à lui à la 122ème place mais perd également des points par rapport à l’année passée. En Asie centrale, l’Ouzbékistan fait uniquement mieux que le Turkménistan, qui stagne à la 164ème place sur 180. Soit dans les bas-fonds des économies « réprimées » selon le classement et connaît également une tendance baissière, à l’inverse de l’Ouzbékistan. En haut du classement, Hong Kong est à nouveau reconnu comme le leader de la classification mondiale (score moyen de 90,2%).

Traduit du russe par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Le Chorsu bazar est le plus grand et ancien bazar de Tachkent, la capitale ouzbèke. Il est le symbole de l’économie du pays.
Francisco Anzola
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *