Les cinq principaux investisseurs étrangers dans les entreprises ouzbèkes sont la Russie, la Chine, la Turquie, la Corée du Sud et le Kazakhstan

La Russie et la Chine, principaux investisseurs dans les entreprises ouzbèkes

La Russie, la Chine et la Turquie forment le trio de tête des investisseurs, avec 45% des capitaux étrangers présent dans des entreprises ouzbèkes. Les investisseurs occidentaux ne sont pas parmi les 5 principaux investisseurs dans les entreprises ouzbèkes, pourtant en pleine croissance l’année passée.

Alors que l’Ouzbékistan s’ouvre à toute vitesse, les investisseurs étrangers accélèrent également. Parmi eux, la Russie, la Chine et la Turquie arrivent en tête. La Russie arrive en tête par le nombre d’entreprises créées avec leur capital en Ouzbékistan avec 1 467 entreprises actives, soit 19% du total, selon les chiffres datés du 1er février dernier du Comité national des statistiques ouzbek. La Chine suit avec 1 149 entreprises, soit 15% du total. La Turquie (915), la Corée du Sud (658) et le Kazakhstan (546) complètent les premiers rangs des pays qui engagent des capitaux privés en Ouzbékistan.

La plus grande partie des entreprises avec des capitaux étrangers sont dans le secteur de l’industrie (3 000) et du commerce (1 700).

Les pays occidentaux absent des premières places des investisseurs dans les entreprises ouzbèkes

La comité des statistiques ne communique pas le nombre exact des autres pays. Cependant, dans les cinq pays de tête, les pays européens et les Etats-Unis brillent par leur absence. Et ce malgré la politique d’ouverture de l’Ouzbékistan depuis l’arrivée à la présidence du pays de Chavkat Mirzioïev fin 2016, qui vise les pays occidentaux.

Depuis plus de deux ans, le président ouzbek a multiplié les visites présidentielles aux Etats-Unis, en France et en Allemagne avec de nombreuses promesses d’investissements de plusieurs dizaines de milliards de dollars cumulés. Des efforts qui ne se retranscrivent pas (encore ?) dans les statistiques de créations d’entreprises dans le pays.

Une dynamique de création d’entreprises à capitaux étrangers

Au 1er février 2019, l’Ouzbékistan comptait 7 800 entreprises en exploitation avec du capital étranger. Par rapport à la même période de l’année dernière, ce chiffre avait augmenté de 39,3 %, selon le Comité national des statistiques ouzbek.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Plus de la moitié (4 116) de ces entreprises en exploitation avec du capital étranger sont des co-entreprises avec du capital ouzbek et étranger. Le reste appartiennent entièrement à des capitaux étrangers.

Lire aussi sur Novastan : La liberté économique progresse en Ouzbékistan

73% des entreprises actives avec du capital étranger sont enregistrées dans la capitale Tachkent et dans sa région, preuve que les investissements étrangers n’atteignent pas encore vraiment les régions ouzbèkes en mal de développement. Cela n’a pas empêché le président ouzbek de beaucoup miser sur ces régions dans sa stratégie de développement, avec de nombreux et réguliers voyages en région et une obligation pour les préfets (Hokim) des régions d’attirer des investissements étrangers.

Pour autant, cette situation est également similaire pour l’ensemble des entreprises ouzbèkes. Sur les 351 000 entreprises en exploitation dans le pays, 31% d’entre elles sont enregistrées à Tachkent et sa région, démontrant la centralisation de l’économie ouzbèke.

Une réelle dynamique de création d’entreprise en Ouzbékistan depuis un an

De manière générale, le nombre d’entreprises enregistrées dans le pays a augmenté de 15,5 % par rapport à janvier 2018. Un chiffre qui masque des entreprises nouvellement enregistrées qui ont été multiplié par 2,6 depuis janvier 2018, passant de 5 097 nouvelles entreprises crées sur un an à 13 234.

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Plus largement, le Comité national des statistiques ouzbek note dans son rapport que cette accélération est le résultat de la politique de réformes menées pour simplifier et automatiser les enregistrements d’entreprises en Ouzbékistan.

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

La Russie, la Chine, la Turquie, la Corée du Sud et le Kazakhstan sont les cinq pays qui investissent le plus en Ouzbékistan.
Comité d'Etat des statistiques de la République d'Ouzbékistan
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *