Islam Karimov

La St Valentin, journée d’amour des Ouzbeks envers leur patrie?

La St Valentin, journée mondiale des amoureux, a été à nouveau interdit en Ouzbékistan. Quels sont les tenants de ce que le gouvernement ouzbek qualifie de « guerre contre l'influence pernicieuse de l'Ouest »?

En Ouzbékistan, le jour de la Saint-Valentin a été remplacé par une compétition patriotique visant à sélectioner la meilleure expression d'amour pour la patrie :

Affiche de publiciter
Affiche de publiciter pour le concourt, Tachkent. Crédit : zona-uz.narod.ru

L’Ouzbékistan a organisé le concours patriotique intitulé «Confessions sincères ». Dans le cadre de cette compétition, ont été reçues des déclarations d'amour de la jeunesse envers leur patrie. La compétition a eu lieu du 10 au 13 février et ses résultats ont été divulgué le 14 février, alors que le monde entier célébrait la Saint-Valentin, le jour des amoureux. Les autorités ouzbèkes se sont encore une fois fermement opposés à cette fête: comme l'affirme Uznews, ce concours est une « véritable  tentative pour canaliser  les sentiments passionnés des citoyens sur la patrie ».

Le concours acceptait tous les styles et toutes les formes d'expression. Des confessions sur les sujets de la «Patrie», «Mère» et «Bien-aimé» ont été écrit en vers ou en prose. La forme était également libre, et certains textes ont été rédigés sur des papiers colorés, majoritairement rose ou bleu. Les gagnants du concours ont été désignés par vote, tandis que les auteurs des meilleurs confessions ont reçu des prix et leurs travaux sont exposés sur les stands de la Bibliothèque Nationale nommée d’après Alisher Navoi.

La critique gouvernementale de la St Valentin s’est étalée sur plusieurs jours. Par exemple, comme le rapporte un blogueur sur Neweurasia.net, les étudiants de l'Institut des études orientales de Tachkent ont été incités à acheter un livre intitulé Le 14 février n’est pas le jour des amoureux. Ce livre, écrit par Sultonmurod Olim, directeur adjoint du Centre National de la Spiritualité et de la Culture,  est dédié à l'«Année de la famille ferme ». Son coût est de 1500 soums, soit $ 0,7. Le livre reflète les objectifs du Centre, à savoir la définition de véritables valeurs idéologiques et culturelles pour la population, ainsi que le développement de la vie spirituelle de la communauté comme  le perfectionnement de l'éducation patriotique de la jeunesse.

Sultonmurod Olim
Sultonmurod Olim. " Le 14 février: PAS LE JOUR DES AMOUREUX " . Crédit: NewEurasia

L'an dernier, à la veille de la Saint-Valentin, des concerts de chanteurs prévus le 14 février ont été annulés en Ouzbékistan. Ce fut le cas en particulier du concert de la chanteuse populaire Rayhon, qui avait donné des concerts à la Journée de la Saint-Valentin par le passé. Cette année encore, Rayhon n’a pas pu chanter en ce jour de St Valentin. La section russe de la BBC a cité un employé du Ministère de l'Éducation ouzbek qui a affirmé l’existence d’un règlement intérieur visant à « interdire les fêtes  étrangères à notre culture ». A la place, le ministère promeut la culture nationale. En ce jour de St Valentin, il a été décidé de populariser l'anniversaire de Zaheer Muhammad Babur,  le souverain de la dynastie timouride et le fondateur de l’État Moghol, né un 14 février. A cet effet, il a été décidé de dédier des rencontres littéraires et des festivals de poésie à la gloire de Babur.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement et l'agence de presse gouvernementale attaquent ce qu'ils appellent l'influence pernicieuse de l'Ouest. Dans le passé, ils ont recommandé au revues locales de refuser toute publication sur le sujet de la Saint-Valentin.

Ecrit par Madina Bikulova
Journaliste pour Francekoul.com à Bichkek

Relu par Gaspard Durieux

 

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *