Alphabet cyrillique latin Ouzbékistan Société

Latin ou cyrillique : quel alphabet pour l’Ouzbékistan ?

Alors que l’Ouzbékistan a lancé en 1993 une réforme pour passer de l’écriture cyrillique à l’écriture latine, le ministre de l’Education ouzbek Cherzod Chermatov a jugé cette réforme « coûteuse et inutile ». 

Dans un interview accordé au blogueur Kirill Altaman le 15 juillet dernier, le ministre de l’Education ouzbek, Cherzod Chermatov, est revenu sur la parole du gouvernement d’Islam Karimov. Le premier président ouzbek (1989-2016) avait décidé en 1993 d’une réforme visant à adopter l’alphabet latin dans le pays. Pour Cherzod Chermatov, cette réforme est trop coûteuse et inutile. Cette nouvelle suscite la résurgence de nombreux débats économiques et sociaux dans une société ouzbek divisée entre les générations et les classes sociales tandis que le Kazakhstan vise quant à lui une latinisation totale d’ici à 2025.

Plus largement, l’alphabet ouzbek alimente le débat public depuis l’incorporation du territoire à l’Union soviétique. Initialement calqué sur l’alphabet arabe, il s’est tour à tour transformé en écriture latine et cyrillique. En 1993, quand Islam Karimov lance sa réforme, il vise le modèle turc dans une volonté de se rapprocher d’Istanbul et de s’éloigner de Moscou. La langue ouzbèke devait s’écrire uniquement en latin à l’horizon 2000, mais la détérioration des relations avec la Turquie et les enjeux financiers présentés par une telle réforme ont ralenti la procédure.

…………………………………

Nous pensons que ce sujet mérite un article plus approfondi, vous aussi ? Novastan étant entièrement bénévole, nous n’avons pas les ressources suffisantes pour l’écrire. Novastan est un média associatif indépendant et entièrement bénévole, qui n’existe que grâce aux dons de ses lecteurs et aux cotisations de ses membres.

Si nous recevons 30 euros, nous serions heureux de travailler sur ce sujet. N’hésitez pas à donner, même 1 euro, cela nous aidera ! Cet article sera un remerciement de notre part pour votre don, qui  contribue à notre travail. Vous pouvez effectuer ce don sur notre page HelloAsso ou directement ci-dessous.

Si nous n’avons pas réuni cette somme d’ici au 19 août prochain, votre mise sera remboursée. 

Pourquoi 30 euros ? Comment rédigeons-nous l’article ? Pourquoi Novastan a besoin de vous ? Tout est expliqué ici. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre philosophie plus générale, c’est par là.

Le ministre de l’Education ouzbek a remis en question la réforme de la latinisation en Ouzbékistan (photo d’illustration).
Pixabay via Pexels
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *