Internet Ouzbékistan Mobile Vitesse Débit Réduction Coronavirus Covid-19

Le coronavirus ralentit Internet en Ouzbékistan

Depuis le début du confinement contre la propagation du Covid-19, l’Ouzbékistan observe une détérioration de son débit Internet. Le ministère de l’Information et de la communication ouzbek s’est exprimé à ce sujet.

Le Covid-19 aura démontré que, malgré les efforts des autorités ouzbèkes pour moderniser et accroître le secteur du numérique ces deux dernières années, des faiblesses subsistent. De fait, comme le rapporte le média ouzbek Podrobno.uz, la population rurale a constaté une réduction de du débit Internet, principalement pour les réseaux Internet mobiles.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Une baisse de la vitesse confirmée par Speedtest, qui mesure la vitesse des réseaux mobiles et fixes à travers le monde. Entre janvier et mars dernier, la vitesse a diminué de 4 %, alors que le volume de connexion a connu une hausse de 40 %.

Internet Ouzbékistan Mobile Vitesse Débit Réduction Coronavirus Covid-19

Cette double évolution s’explique par les mesures prises pour lutter contre le Covid-19. Touché par le coronavirus le 15 mars, l’Ouzbékistan a mis en place dès la mi-mars des mesures de confinement maximal, tout en assurant le télétravail et l’école à distance. Avec la fermeture des écoles et de Tachkent pour les non-résidents, certaines régions du pays se sont vues repeuplées, notamment par le retour des étudiants dans leurs foyers respectifs. Principaux utilisateurs du réseau Internet mobile, les étudiants ont contribué à la surcharge du réseau Internet rural, rapporte également le média ouzbek Podrobno.uz.

Les opérateurs mobiles montent au créneau

Dans le détail, ces plaintes sont parvenues aux oreilles des autorités ouzbèkes grâce à une plate-forme en ligne et un centre d’appel, mis en place durant la crise du coronavirus. En conséquence, le ministère de l’Information et de la communication ouzbek s’est manifesté, expliquant les mesures instaurées pour y faire face.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Dans son communiqué de presse, le ministère a souligné que tous les opérateurs de télécommunications ne déconnecteront pas Internet et les communications téléphoniques, même en cas d’impayés. Ils ont par ailleurs proposé de nouveaux tarifs plus avantageux et des services supplémentaires pour leurs abonnés afin également de participer au désencombrement du réseau. A titre d’exemples, Uzbektelekom propose un nouveau service pour effectuer des paiements en ligne et un forfait téléphonique incluant des données mobiles à 29 900 soums par mois (environ 2,70 euros) pour le corps enseignant. L’opérateur Ucell, quant à lui, propose la gratuité des transferts d’argent destinés aux proches et des données mobiles pour maintenir les communications dans les sphères familiales. Enfin, l’opérateur Beeline propose aux abonnés exerçant dans le milieu médical de profiter de la gratuité des appels téléphoniques jusqu’à 5 000 minutes et des données mobiles jusqu’à 5 gigaoctets (Go).

Lire aussi sur Novastan : En Asie centrale, mieux vaut être patient avec Internet

Plus largement, et dans la même lignée que les grands plans du développement numérique, présentés en février dernier par le Premier vice-ministre du Développement des technologies de l’information et des communications ouzbek, Olimjon Oumarov, l’objectif pendant cette période est de maintenir la fiabilité des services numériques et leur développement, en assurant une surveillance constante du réseau Internet pour apporter des solutions techniques et organisationnelles en cas de besoin. En réponse à ce dysfonctionnement, plus de 302 stations de base ont été modernisées dans les régions rurales par les opérateurs mobiles. Cependant, ces solutions ne permettent pas encore de rétablir la vitesse habituelle d’Internet.

Malaurie Lebail
Rédactrice pour Novastan

Corrigé par Aline Simonneau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

La vitesse d’Internet, notamment mobile, a diminué en Ouzbékistan (illustration).
terimakasih0 / Pixabay
Evolution de la demande Internet en Ouzbékistan entre décembre 2019 et avril 2020.
Capture d'écran Speedtest
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *