Présidents Emomali Rakhmon Chavkat Mirzioïev

Le Tadjikistan et l’Ouzbékistan sont tombés d’accord sur leur frontière et leur régime de visas

Partager avec

Le Tadjikistan et l’Ouzbékistan seraient tombés d’accord, lors de la visite du Premier ministre ouzbek, Abdoulla Aripov, à Douchanbé les 10 et 11 janvier 2018, sur le régime de visas entre leurs deux pays ainsi que sur la section la plus controversée de la frontière étatique : le barrage de la centrale hydroélectrique de Farkhad dans la vallée du Ferghana.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur ASIA-Plus.

Après l’annonce en début de semaine du futur voyage du Président ouzbek, Chavkat Mirzioïev, au Tadjikistan au printemps de cette année et la visite du Premier ministre ouzbek, Abdoulla Aripov, la plupart des questions les plus délicates relatives aux relations bilatérales semblent être résolues.

Lire aussi sur Novastan : Chavkat Mirzioïev annonce qu’il se rendra au Tadjikistan

Plus besoin de visa pendant un mois pour les voisins

Selon une source d’ASIA-Plus auprès du gouvernement du Tadjikistan, les accords noués le 10 janvier par le Premier ministre ouzbek à Douchanbé permettront, dans un avenir proche, au Tadjikistan et à l’Ouzbékistan de signer un nouveau document « sur les voyages réciproques de leurs citoyens » selon lequel les citoyens des deux pays pourront se trouver sur le territoire de la République du Tadjikistan et ou sur celui de la République d’Ouzbékistan sans visa pour un mois.

Selon cette même source, les deux pays ont aussi confirmé leur intention de mettre prochainement en place des trains de voyageurs et des bus, ainsi que de nouveaux points de contrôle à la frontière entre les deux États.

Partage de la centrale hydroélectrique de Farkhad dans la vallée du Ferghana

En ce qui concerne la question des frontières, les parties ont convenu que le territoire sur lequel se trouve la centrale hydroélectrique de Farkhad, sera reconnu comme faisant partie du territoire du Tadjikistan. Mais les installations hydroélectriques, elles, seront la propriété de l’Ouzbékistan sur le territoire tadjik. La protection de l’installation sera assurée par la partie tadjike et son entretien technique sera assuré par l’Ouzbékistan.

Lire aussi sur Novastan : L’Ouzbékistan et le Kirghizstan parviennent à un accord sur mille kilomètres de frontières

« Le 10 janvier dernier, les sessions de la commission intergouvernementale sur le commerce et la coopération économique entre le Tadjikistan et l’Ouzbékistan et de la commission mixte intergouvernementale tadjiko-ouzbèke sur la délimitation et la démarcation de la frontière entre les deux pays ont été efficaces, fructueuses et prometteuses. »,  a indiqué la source.

La réunion a examiné un large éventail de questions et de perspectives pour le développement des relations entre les deux pays.

« À la suite de la réunion de Douchanbé, les ministères et organismes compétents des deux pays ont été chargés de procéder à la préparation de projets d’accords entre le Tadjikistan et l’Ouzbékistan sur la coopération dans les domaines des transports, des communications, du commerce, de l’économie, et des frontières. », a ajouté la source contactée par ASIA-Plus.

Une visite du Président ouzbek au printemps pour sceller ces accords

Il est prévu que l’ensemble de l’accord interétatique et intergouvernemental sur les questions mentionnées plus haut sera signé lors de la visite d’État du président de l’Ouzbékistan à Douchanbé qui aura lieu au début du printemps de cette année.

Lire aussi sur Novastan : Transition en Ouzbékistan et rapprochement avec le Tadjikistan

Rappelons que les désaccords entre les deux pays sont apparus régulièrement depuis près de 25 ans. Douchanbé a régulièrement accusé la République voisine de bloquer les voies ferrées et les routes. À son tour, Tachkent est opposée à la construction de la centrale hydroélectrique de Rogoun au Tadjikistan qui, d’après les autorités ouzbèkes, serait une menace pour le secteur agricole dans la région. En 2001, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan ont introduit un régime de visas entre les deux États.

Lire aussi sur Novastan : Tadjkistan : la construction du barrage de Rogoun est lancée

Le nouveau président de l’Ouzbékistan, Chavkat Mirzioïev, a inscrit comme priorité dans le domaine de sa politique étrangère d’engager le « reset » des relations avec ses voisins d’Asie centrale, en particulier avec le Tadjikistan.

Avaz Youldachev

Traduit du russe par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebookTelegramLinkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Les Présidents tadjik et ouzbek, Emomali Rakhmon et Chavkat Mirizoïev
President.tj
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *