risque FMI crédit économie ouzbékistan

Le trop-plein de crédit est le principal risque pour l’économie ouzbèke

Selon le Fonds monétaire international, l’impressionnant essor des crédits accordés en Ouzbékistan pourrait provoquer une « surchauffe de l’économie ouzbèke » et faire trébucher la croissance ouzbèke en 2019.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le média en ligne ouzbek spécialisé sur l’économie, Spot.uz.

La croissance excessive du crédit est devenue un risque sérieux pour la stabilité macroéconomique de l’Ouzbékistan,. C’est ce qu’a pointé le Fonds monétaire international (FMI) à l’issue de sa mission dans le pays du 18 février au 4 mars dernier. Cet essor pourrait entraîner une augmentation des déficits extérieurs et une augmentation de l’inflation à des niveaux nettement supérieurs aux prévisions.

Le chef de la mission du FMI, Albert Eger, a averti lors de la présentation des résultats de la mission à Tachkent le 4 mars que la croissance des prêts a été de 50% en 2018, ce qui pourrait entraîner une surchauffe de l’économie ouzbèke.

L’économie ouzbèke, victime de son succès auprès des prêteurs ?

La croissance rapide des prêts en 2018 a permis de financer l’importation de biens d’équipement, ainsi que d’accroître les investissements dans la construction de logements et d’infrastructures, pour lesquels des fonds insuffisants avaient été dépensés au cours des décennies précédentes, indique le communiqué du FMI.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

« À l’avenir, le principal risque pour la stabilité macroéconomique est qu’un long boom du crédit augmente les pressions inflationnistes et contribue à l’émergence d’un déficit extérieur excessif », expliquent les experts du FMI dans leur communiqué.

Lire aussi sur Novastan : La liberté économique progresse en Ouzbékistan

Le communiqué note également que l’Ouzbékistan dispose de nombreuses sources potentielles de financement du crédit. D’importantes réserves financières accumulées du pays peuvent être utilisées, tandis que les prêteurs extérieurs tant publics que privés semblent disposés à prêter de leur plein gré à des conditions favorables, comme en témoigne la sur-souscription du premier emprunt de dette souveraine du pays le mois dernier.

Limiter la croissance du crédit : le gouvernement y réfléchirait 

Selon Albert Eger, « il est très important que la croissance du crédit de l’économie (ouzbèke) soit freinée à l’avenir » pour éviter une surchauffe.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Le président du conseil d’administration de la banque centrale ouzbèke, Mamariso Nurmuratov, a réagi à cette déclaration en révélant le 4 mars dernier que la banque centrale et le gouvernement discutaient de la possibilité de limiter la croissance annuelle des prêts contractés dans l’économie ouzbèke à 25%.

Une croissance du PIB toujours plus élevée en 2019 pour l’Ouzbékistan malgré tout

En parallèle, les experts du FMI ajoutent que malgré le boom des investissements en 2018, les résultats de la production agricole ont été décevants. Ces faibles résultats s’expliquent notamment par les conditions météorologiques défavorables et le manque d’eau.

Pour autant, malgré la baisse des prix des produits de base et la baisse de la demande extérieure, la croissance du Produit intérieur brut devrait passer de 5% à 5,5% en 2019. L’investissement restera le principal moteur de la croissance, associé à la consommation privée, qui devrait être stimulée par une augmentation substantielle des salaires, selon le FMI.

D’après ces prévisions, la croissance de l’emploi dans le secteur formel de l’économie augmentera en 2019, ce qui sera facilité par la réduction des impôts sur le travail et la légalisation des travailleurs.

Traduit du russe et édité par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

L’économie de l’Ouzbékistan risque la surchauffe si le boom du crédit que connait le pays continue prévient le Fonds Monétaire International.
Wikipedia
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *