Grenades, fruits d'Ouzbékistan

Les melons et les grenades ouzbeks bientôt sur les marchés français

Deux des fruits les plus emblématiques de l’agriculture ouzbèke pourront être consommés par les Français après la levée des restrictions du côté de Paris.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le média ouzbek en ligne, Podrobno.uz.

La France a retiré le 2 août dernier les restrictions phytosanitaires concernant l’approvisionnement de son marché pour les melons et grenades ouzbeks, rapporte Podrobno. Ce changement a été annoncé après des entretiens à Paris entre les représentants du ministère de l’Agriculture français et une délégation ouzbèke dirigée par le ministre du Commerce extérieur, Jamchid Hodjaïev.

« Les négociations franco-ouzbèkes au ministère de l’Agriculture ont permis de supprimer les restrictions phytosanitaires sur le melon ouzbek et la grenade, ainsi que de préparer aux exigences de quarantaine française pour l’importation de coing, de kakis, de prune, de cassis et d’autres produits agricoles ouzbeks » a déclaré le ministère du Commerce extérieur ouzbek.

« À l’heure actuelle, les exportations non pétrolières vers la République française représentent de petits volumes. Ceci est principalement dû à la complexité d’exporter des produits ouzbeks sur un marché européen très exigeant en terme de normes. Nous négocions avec l’Union européenne et en particulier avec la France afin de faciliter l’exportation des produits ouzbeks sur les marchés européens en mettant nos normes en conformité avec les exigences de l’UE afin que nous puissions réaliser tout le potentiel d’exportation existant de nos fruits et légumes » a ajouté Jamchid Hodjaïev.

L’Ouzbékistan veut apprendre de l’expérience du marché de Rungis

Durant sa visite, Jamchid Hodjaïev s’est également rendu sur le plus grand marché de gros de produits frais du monde, Rungis. Le ministre a rencontré Stéphane Layani, qui dirige Rungis depuis 2012. Les deux parties ont convenu de tenir des séminaires et de coopérer en matière d’accréditation afin de promouvoir les fruits et légumes ouzbeks en France.

« Le marché de Rungis est soutenu par une vaste infrastructure logistique et l’application d’une gestion efficace permettant d’assurer le fonctionnement continu des services de contrôle de la qualité, le contrôle vétérinaire et phytosanitaire, ce qui rend ce marché attractif dans toute l’Europe. Aujourd’hui, il faut (que l’Ouzbékistan apprenne) de l’expérience de Rungis », a affirmé Jamchid Hodjaïev. « Il nous faut rationaliser et systématiser la chaîne d’approvisionnement de l’agriculteur aux transformateurs de ces produits jusqu’au consommateur final. Ce n’est que de cette manière que nous pourrons attirer les grands acheteurs étrangers sur le marché de l’Ouzbékistan » a déclaré le ministre ouzbek.

Lire aussi sur Novastan : La visite du président ouzbek en France se prépare activement

Ces négociations et les accords trouvés sont un nouveau signe que les préparatifs autour de la visite du président Chavkat Mirzioïev en France s’accélèrent. Le président ouzbek doit se rendre à Paris en octobre prochain.

Article traduit du russe par la Rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Des grenades ouzbèkes de Kuva dans la vallée du Ferghana
Novastan
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *