Ouzbékistan Adhésion Union Economique Eurasiatique Dmitri Medvedev

Les portes de l’Union économique eurasiatique « sont ouvertes pour l’Ouzbékistan »

Au détour d’une interview, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré que « les portes de l’Union eurasienne sont ouvertes pour [l’Ouzbékistan] ». Un appel du pied insistant, alors que sous Islam Karimov puis avec Chavkat Mirzioïev, la position de l’Ouzbékistan sur le sujet est restée prudente.

La Russie fait les yeux doux à l’Ouzbékistan. Le 1er juin, lors d’une interview sur la chaîne de télévision Russie 1  du Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, la question de l’expansion de l’Union économique eurasiatique (UEE), a été abordée. Cette union douanière prend pour modèle l’Union européenne et englobe le Kirghizstan, le Kazakhstan, la Biélorussie et l’Arménie, le tout dominé par la Russie. Interrogé sur la position de l’Ouzbékistan vis-à-vis de l’organisation, l’ancien président a affirmé que « les portes de l’Union eurasienne sont ouvertes pour nos partenaires ».

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Par la suite, Dmitri Medvedev a tenu à préciser, que dans le cas de l’Ouzbékistan, l’adhésion à l’UEE « dépend de leur position » et que cela relevait, avant tout, des affaires internes ouzbèkes. « Nous sommes toujours partis du fait que nous ne faisons pression sur personne » a-t-il ajouté, précisant que, pour le moment, l’Ouzbékistan ne fait qu’examiner les processus en cours au sein de l’Union.

Lire aussi sur Novastan : Pourquoi l’Ouzbékistan ne rejoindra pas l’Union Eurasiatique dans un avenir proche

Le média ouzbek Spot, se rapportant aux « privilèges et préférences qui existent pour les membres de notre Union eurasienne » mentionnés par Dmitri Medvedev, souligne que si le pays adhère à l’UEE, les Ouzbeks n’auront pas à obtenir un brevet de travail pour la Russie. Cette situation concernerait les plus d’ 1,5 million d’Ouzbeks entrés en Russie entre janvier à septembre 2018, à des fins professionnelles. En effet, le média économique souligne que 88% des brevets de travail délivrés le sont à des migrants ouzbeks et tadjiks, deux Etats non-membre de l’UEE.

L’Ouzbékistan, traditionnellement peu attiré par une adhésion à l’UEE

Depuis l’annonce de sa création en 2014, l’Union économique eurasiatique n’a pas réussi à séduire Tachkent. L’ancien président ouzbek Islam Karimov (1989-2016) lui préférait alors les relations bilatérales avec les Etats membres de l’Union, rejetant les arènes multilatérales et les modes de décisions les accompagnant. Malgré l’arrivée au pouvoir de Chavkat Mirzioïev en décembre 2016 et la réaffirmation de la volonté de l’Ouzbékistan de rejoindre l’OMC, la position sur une adhésion à l’UEE n’a pas changé.

Lire aussi sur Novastan : L’Union économique eurasiatique progresse vers encore plus d’intégration

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Interrogée par Eurasia Expert en mai 2018, l’économiste ouzbèke Khalida Ousmanova a repris les mots d’Abdulaziz Kalimov, ministre des Affaires étrangères, qui a affirmé que « l’adhésion à l’UEE n’est pas une priorité pour l’Ouzbékistan. » Elle a également mis en avant la participation de l’Etat ouzbek à la Communauté des Etats indépendants (CEI), dont les Etats membres font également parti de l’UEE. L’économiste soulignait ainsi que « nous travaillons avec ces Etats dans le cadre de [la CEI]. […] Ce qui ne peut pas être résolu dans le cadre de la CEI peut l’être sur une base bilatérale. »

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Dmitri Medvedev fait la cour à Tachkent pour une adhésion à l’Union économique eurasiatique.
Thommy via Wikimedia Commons
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *