L’Ouzbékistan annule le visa touristique pour 27 pays

Mise à jour : la mise en application du décret présidentiel mentionné ici a été reportée à 2021. Plus d’informations ICI.

Un décret présidentiel annonce une ouverture ambitieuse de l’Ouzbékistan au tourisme d’ici à avril 2017, suivant les exemples du Kirghizstan et du Kazakhstan.

Chavkat Mirzioïev, président fraîchement élu de la République d’Ouzbékistan, a signé le 2 décembre un décret qui vient d’être rendu public par Gazeta.uz, intitulé « Sur les mesures pour assurer l’accélération du développement de l’industrie du tourisme de la République d’Ouzbékistan ».

Une limite d’âge

Ce décret stipule qu’à partir du 1er avril 2017, les citoyens de 15 pays seront autorisés à entrer dans le pays sans visa pour motif touristique pour un séjour allant jusqu’à 30 jours. La liste inclut l’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, le Danemark, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, le Canada, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Corée du sud, Singapour, la Finlande, la Suisse et le Japon.

L’abolition concerne également les citoyens français, américains, belges, indonésiens, chinois (si faisant partie d’un groupe), malaisiens, vietnamiens, israéliens, polonais, hongrois, portugais et tchèques à condition qu’ils soient âgés de 55 ans ou plus.

50 dollars pour entrer

Tous ces visiteurs devront simplement s’acquitter d’une taxe d’entrée de 50 dollars lors de leur arrivée sur le territoire ouzbek, en échange d’un document d’autorisation. Le sort des enregistrements des touristes dans les hôtels, aujourd’hui obligatoire dans le pays, n’a pas été précisé par le décret. Il y a donc fort à parier que ce régime, qui contraint les touristes à passer par des hébergements agréés, perdure.

Des propositions devraient par ailleurs être préparées dès janvier 2017 pour introduire un visa touristique unique de 30 jours pour tous les pays, ainsi que des mesures de simplification de la procédure d’obtention des visas, incluant ceux de transit. Obtenir un permis de travail pour les professionnels du tourisme devrait également être facilité. Enfin, la transition vers un système de demande de visa en ligne devrait être entamée, avec pour objectif un visa électronique dès 2018.

Une annonce au lendemain de l’élection du nouveau président

Cette annonce arrive le lendemain de l’élection de Chavkat Mirzioïev au poste de président de la République. Cet ancien Premier ministre d’Islam Karimov est chef de l’Etat par interim depuis la mort de ce dernier en septembre. Au cours des trois mois de transition, il a montré plusieurs signes de volonté d’ouverture internationale. Ceux-ci étaient jusqu’ici principalement adressés aux voisins immédiats –Tadjikistan et Kirghizstan- mais ce décret pourrait bien signifier un désir d’ouverture plus général.

Pour rappel, des régimes sans visa existent déjà en Asie centrale. Le Kirghizstan offre ainsi l’entrée sur son territoire à 49 pays pour des durées de 30 à 90 jours, et il est possible d’entrer sur le territoire du Kazakhstan pour une durée de 15 jours pour les citoyens de 19 pays depuis juillet 2015. Pour ces deux pays, aucun droit d’entrée n’est exigé.

La rédaction

La place du Registan, joyau de la ville de Samarcande, en Ouzbékizstan.
Bertrand Gouarné
Partager avec
Commentaires
  • OUZBEKISTAN : suppression des visas à partir du 1er avril 2017
    Bonjour
    SVP pouvez-vous faire vérifier quant à votre article disant suppression des visas à compter du 1er Avril 2017.
    En effet, il semblerait que cette application serait retardée à 2021.
    Merci d’avance
    Très bonne journée et encore félicitations pour la qualité de vos articles;

    10 janvier 2017

Ecrire un commentaire

Captcha *