L’Ouzbékistan en discussion avec la Fondation de l’Islam de France

Une délégation ouzbèke composée de représentants de la direction du Centre pour la civilisation islamique, du Centre international de recherche « Imam Bukhari » et de l’Académie islamique internationale s’est rendue en France le 7 mai dernier afin d’échanger sur les manières de réguler la religion.

Novastan reprend et traduit un article originellement publié sur l’agence de presse ouzbèke Jahon.

Le 7 mai dernier, une délégation religieuse ouzbèke s’est rendue en France. Le but de la visite a été de permettre au public français de se familiariser avec les mesures en cours dans le pays pour soutenir un Islam éclairé. En parallèle, la délégation a insisté sur l’étude et la diffusion du patrimoine des grands savants qui vivaient et travaillaient en Ouzbékistan et qui ont apporté une contribution importante au développement de la civilisation islamique.

Dans le cadre de la visite, des rencontres ont eu lieu à la Fondation de l’Islam de France, à la Mosquée de Paris, au Conseil Français de la Religion Musulmane et à l’Agence de Développement Touristique Atout France.

Au cours des réunions, les différentes organisations françaises rencontrées ont pris connaissance des mesures prises en Ouzbékistan pour garantir les droits de l’Homme fondamentaux, y compris les droits à la liberté de conscience et de religion ainsi que le renforcement de la spiritualité dans le pays. Il a été souligné que pour les citoyens de différentes nationalités et religions du pays, toutes les conditions pour le respect de leurs rites et coutumes religieuses étaient créées.

« Nous observons avec beaucoup d’intérêt les réformes socio-politiques menées par le président Chavkat Mirzioïev »

« Nous observons avec beaucoup d’intérêt les réformes socio-politiques menées par le président Chavkat Mirzioïev », a déclaré Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l’Islam de France, lors des pourparlers. « Sans aucun doute, l’Ouzbékistan est l’un des centres de la civilisation islamique et joue un rôle clé en Asie centrale. Nous sommes intéressés par la coopération avec le pays dans le domaine culturel et éducatif », a-t-il ajouté.

Lire aussi sur Novastan : L’Ouzbékistan actuel ne plairait pas à Islam Karimov

« À l’ère de la mondialisation et du développement rapide du monde, il est important que les représentants de différentes nationalités et religions non seulement se comprennent et se soutiennent mutuellement, mais aussi interagissent pour le bien de la société », a affirmé l’ancien homme politique.

Suite à la réunion avec la Fondation de l’Islam de France, un accord a été conclu sur la mise en œuvre conjointe de projets de recherche avec le Centre pour la Civilisation islamique d’Ouzbékistan. En outre, il a été proposé d’étudier la question de l’organisation de l’exposition intitulée « L’Ouzbékistan – le centre de la civilisation islamique » à l’exposition internationale « La culture de la Route de la soie », qui seraient financés en coopération avec le ministère de la Culture Ouzbek et qui se tiendra au musée du Louvre à Paris en 2021.

Développement du tourisme religieux à destination des lieux saints ouzbeks

Dans la mosquée de Paris, la délégation ouzbèke s’est entretenue avec le recteur de la mosquée, Dalil Boubakeur, et le moufti Djelloul Bouzidi. Les principaux sujets abordés ont été la politique menée par la direction de l’Ouzbékistan dans le domaine spirituel et éducatif, en particulier les efforts visant à améliorer les activités des organisations religieuses et éducatives.

Lire aussi sur Novastan : L’Asie centrale restera-t-elle laïque ?

La mosquée de Paris a salué la création du Centre d’information et d’analyse pour l’étude des processus religieux et sociaux, l’Académie islamique internationale et les écoles de hadiths sous la forme d’établissement d’enseignement supérieur religieux, ainsi que de la Fondation « Waqf », en notant que ces installations se transformeront en Ouzbékistan en un véritable centre du monde islamique.

« C’est un grand honneur et un bonheur de recevoir la délégation du pays, jouant un rôle important dans la renaissance islamique qui est devenu un pont entre l’Orient et l’Occident, dont les représentants ont apporté une contribution inestimable au développement des relations entre les différentes religions et confessions », a déclaré Djelloul Bouzidi. « La base de l’Islam est l’éducation et la spiritualité. L’imam Bukhari a laissé une marque énorme dans le développement de la doctrine islamique, recueillant le hadith le plus authentique. Les questions d’étude et de transfert de ce patrimoine à la jeune génération seront pertinentes à tout moment »a-t-il ajouté.

Lors d’une rencontre avec le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Ahmet Ogras, les membres de la délégation ouzbèke ont pu se familiariser avec les activités de cet organe. Les dirigeants du CFCM ont pris part aux pourparlers avec la délégation ouzbèke et ont découvert les possibilités qu’offre l’Ouzbékistan pour des pèlerinages et le tourisme classique.

Lire aussi sur Novastan : Que peuvent attendre les touristes en Ouzbékistan : interview avec le ministre du tourisme

Suite à la réunion avec le directeur régional du développement de l’Agence touristique Atout France, Philipe Moduy, il a été décidé de coopérer afin d’améliorer la formation et le recyclage du personnel dans le domaine du tourisme et de l’organisation de la formation des spécialistes de l’industrie touristique de l’Ouzbékistan.

Traduit du russe par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Un des nombreux lieu de pèlerinage de l’Ouzbékistan, ici dans la ville de Samarcande.
Novastan
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *