Nucléaire Ouzbékistan Uranium

L’Ouzbékistan, futur principal fournisseur d’uranium aux États-Unis ?

Partager avec

Depuis le début de l’année, les exportations d’uranium ont rapporté 106,9 millions de dollars (92,1 millions d’euros) à l’Ouzbékistan, d’après les données de son Comité d’État aux statistiques. L’uranium est notamment exporté vers les États-Unis, qui pourraient le considérer comme une menace.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par Spot.uz.

Au cours du premier semestre 2018, les exportations d’uranium ont rapporté 106,9 millions de dollars à l’Ouzbékistan. Cette somme représente 94,7 % de celle de l’année passée à la même époque. Parmi les clients du pays le plus peuplé d’Asie centrale figurent les États-Unis.

Lire aussi sur Novastan : Ouzbékistan : 13 milliards de dollars pour la construction d’une centrale nucléaire

En 2017, la République d’Asie centrale a fourni 2,15 millions de livres d’un équivalent d’octaoxyde de triuranium (U3O8) à Washington, se positionnant ainsi comme le cinquième fournisseur d’uranium des États-Unis. Le premier partenaire des Américains dans le domaine du nucléaire est le Canada avec 14,05 millions de livres, suivi de l’Australie avec 8,13 millions de livres, de la Russie avec 7,07 millions de livres et du Kazakhstan avec 4,64 millions de livres.

L’uranium ouzbek, l’un des moins chers du monde

L’uranium ouzbek est l’un des moins chers à l’échelle mondiale, avec un prix moyen de 37,7 dollars (32,5 euros) la livre d’U3O8. Seule la Russie fait mieux avec 31,5 dollars (27,1 euros) la livre. La livre d’U3O8 kazakhe, canadienne et australienne atteignent respectivement 38,3 dollars (33 euros), 40,6 dollars (35 euros) et 42,4 dollars (36,5 euros).

Lire aussi sur Novastan : La multinationale française Orano arrive dans l’extraction d’uranium en Ouzbékistan.

Cette situation rend méfiant les États-Unis, qui pourraient considérer l’uranium ouzbek comme une menace.  En juillet dernier, le ministère du Commerce nord-américain a annoncé avoir lancé une enquête visant à déterminer si les importations d’uranium menaçaient la sécurité du pays. Il a indiqué que l’uranium importé provenait de pays qui octroyaient un soutien public à ce secteur (Russie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Chine) et a souligné les risques pour les problématiques de défense et d’emploi sur le territoire américain.

Traduit du russe par Pierre-François Hubert
Édité par Anne-Chloé Joblin

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir
notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

L’Ouzbékistan exporte de plus en plus d’uranium vers les Etats-Unis.
Pexels
Commentaires
  • Pour relativiser un peu:
    PIB de l’Ouzbekistan: 67,22 milliards USD (2016) – Source: Wikipedia
    106,9 millions de dollars = 0.16 % du PIB

    10 septembre 2018

Ecrire un commentaire

Captcha *