Alliance Française Namangan Ouzbékistan Ouverture

Ouzbékistan : l’Alliance française ouvre une antenne dans la vallée de Ferghana

Une nouvelle représentation de l’Alliance française en Ouzbékistan a été inaugurée dans la région de Namangan, dans l’est du pays.

L’enseignement du français progresse en Ouzbékistan. En marge du forum commercial “Invest in Namangan”, une nouvelle antenne de l’Alliance française a été inaugurée le 8 juin dernier, rapporte le média ouzbek Jahon. Cette antenne est située à Turakurgan, dans la région de Namangan, dans l’est du pays. Elle a officiellement pris le nom de la région plutôt que du village.

Lire aussi sur Novastan : Le centre culturel français à Tachkent sera rattaché au ministère de la Culture ouzbek

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

L’Alliance française de Namangan s’est installée dans les murs de l’école-internat “Ibrat”, établissement spécialisé en langues étrangères et créé à l’initiative du président de la République d’Ouzbékistan en 2018. Cette même école accueillait une semaine plus tôt la formation de 75 professeurs de Français langue étrangère (FLE) de la région, organisée par l’ambassade de France en Ouzbékistan.

Faciliter l’enseignement du français dans la région

Concrètement, cette antenne veut améliorer la didactique d’enseignement du français par la mise en place de formations dédiées aux professeurs locaux. Ces professeurs de la région de Namangan pourront être envoyés en France et à l’Alliance française de Tachkent. Un système de cours en ligne sera également proposé aux apprenants pour faciliter l’accès à cet apprentissage.

Alliance Française Namangan Ouzbékistan Ouverture

Cette inauguration a été organisée en présence du vice-Premier ministre ouzbek Aziz Abdouhakimov, l’ambassadeur ouzbek en France Sardor Roustambaïev, le président de l’Alliance française de Tachkent Shoazim Minovarov et son directeur Dilshod Ahmedov et les représentants de l’administration (hokimiyat) de Namangan. Aucun représentant de l’ambassade de France en Ouzbékistan n’était présent.

Aucun représentant français présent

Cette nouvelle représentation marque un renforcement de la coopération linguistique dans le pays au niveau national. Historiquement, le premier centre linguistique français en Ouzbékistan avait ouvert en 2002 à Tachkent, avait été transformé en Institut français avant d’être fermé sous la pression des autorités ouzbèkes en 2014. C’est alors en 2015 que l’Alliance française de Tachkent, agence de droit locale, a ouvert ses portes au grand public portant toujours les mêmes missions et objectifs que les structures précédentes.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Contactée par Novastan, l’ambassade de France en Ouzbékistan n’a pas répondu à nos questions, notamment sur l’absence de toute représentation française, ainsi qu’à nos demandes d’approfondissement.

La rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Les autorités ouzbèkes ont ouvert une nouvelle Alliance française dans la région de Namangan, dans l’est de l’Ouzbékistan.
Alliance française de Tachkent / Facebook
De nombreux officiels ouzbeks ont fait le déplacement.
Alliance française de Tachkent / Facebook
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *