Ikhtiyor Abdoullaïev Chef Services Sécurité Ouzbékistan

Ouzbékistan : le chef des services de sécurité fait le point sur ce qui menace le pays

Partager avec

Pour l’Ouzbékistan, pays le plus peuplé d’Asie centrale, il existe un ensemble de menaces à la sécurité du pays, internes comme externes. Le chef des services de sécurité ouzbeks, Ikhtiyor Abdoullaïev, livre son point de vue sur ces menaces.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur Gazeta.uz.

À la fin du mois de mars dernier, la chambre haute du Parlement ouzbek a voté une loi portant sur les services de sécurité (SGB, anciennement SNB) du pays le plus peuplé d’Asie centrale. Il s’agit d’une importante réforme structurelle des services de sécurité qui n’avaient jusqu’ici connu aucune évolution depuis l’indépendance de l’Ouzbékistan en 1991.

À la tête desdits services de sécurité depuis janvier 2018, ayant succédé au jusque-là inamovible Rustam Inoyatov, Ikhtior Abdoullaïev, est revenu pour Gazeta.uz sur l’importance de son travail dans le cadre de la défense de l’Ouzbékistan face à des menaces diverses, internes comme externes.

Lire aussi sur Novastan : Ouzbékistan : Rustam Inoyatov quitte son poste après 23 ans à la tête des services de sécurité

« La première et la plus importante menace pour nous est celle du prétendu État islamique (EI). D’autres groupes armés comme les Talibans, le Mouvement islamique du Turkestan et consorts constituent également une importance menace extérieure pour l’Ouzbékistan », détaille Ikhtiyor Abdoullaïev. « La question du retour de citoyens ouzbeks partis se battre au sein de telles organisations à l’étranger est, pour nous, une question essentielle quant à notre sécurité. »

Ouverture des frontières : un risque sécuritaire

« La deuxième menace réside dans l’ouverture des frontières avec nos voisins et dans le nombre croissant de touristes et d’investisseurs dans le pays. Cela accroit la possibilité de propagation d’une littérature religieuse extrémiste et destructrice, de prolifération des drogues et des armes à travers l’Ouzbékistan », estime le chef des services de sécurité.

Lire aussi sur Novastan : Terrorisme : pourquoi voit-on autant d’Ouzbeks dans les attentats ?

Ikhtiyor Abdoullaïev s’inquiète également de la montée de courants séparatistes « financés par des services secrets étrangers » et du fanatisme religieux.

« Certains de nos concitoyens sont aujourd’hui sous l’influence de mouvements salafistes, se laissent pousser la barbe et envoient leurs enfants dans des écoles coraniques. Il existe même des parents qui réclament que filles et garçons soient séparés lors des leçons », regrette Ikhtiyor Abdoullaïev.

Lire aussi sur Novastan : Dix fois plus d’écoles coraniques au Kirghizstan qu’en Ouzbékistan

La peur de l’opposition

Pour le chef des services de sécurité ouzbeks, le pays serait également menacé de l’intérieur, notamment au travers des partis d’opposition Erk ou Birlik, leur but supposé étant de « mettre en péril la coexistence pacifique en Ouzbékistan. »

Ikhtiyor Abdoullaïev s’inquiète également du sort des travailleurs émigrés originaires de l’Ouzbékistan et pouvant être, selon lui, à même d’être recrutés par des services secrets étrangers ou par des mouvement extrémistes. Il met également en cause les activités des organisations internationales déployées dans les pays voisins comme le Kirghizstan, les accusant d’être à l’origine des « révolutions de couleur », comme celle de 2005 chez le voisin kirghiz.

Lire aussi sur Novastan : Ouzbékistan : une ouverture, mais avec certaines « lignes rouges »

À l’heure actuelle, la loi ouzbèke stipule que le rôle des services de sécurité du pays est de protéger la Constitution, la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays le plus peuplé d’Asie centrale face aux menaces externes et internes. Ikhtiyor Abdoullaïev, chef actuel du SGB, répond de son action directement devant le président de l’Ouzbékistan, Chavkat Mirzioïev.

Traduit du russe par Jérémy Lonjon
Rédacteur en chef de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebookTelegramLinkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Ikhtiyor Abdoullaïev, le chef des services de sécurité en Ouzbékistan
Choukhrat Latipov
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *