Ismail Kahraman Chavkat Mirzioïev Turquie Ouzbékistan Relations Influence

Ouzbékistan : l’influence turque en dix exemples

Très présente en Asie centrale depuis la fin de l’URSS en 1991, la Turquie s’intéresse de près à l’Ouzbékistan, pays le plus peuplé de la région. Revue de détail.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié par le média russe Kaktakto.

Dès le début de son indépendance, acquise le 31 août 1991, l’Ouzbékistan entre dans le champ d’intérêt de la Turquie. Une amitié « forte » et « indestructible » que la Turquie cherche à renforcer, selon le journal russe Kaktakto, qui a compilé dix exemples.

Lire aussi sur Novastan : Comment la Turquie s’intéresse à l’Ouzbékistan

Un soutien politique

Mi-octobre, des chefs d’entreprise turcs ont rencontré le Premier ministre de l’Ouzbékistan, Abdoulla Aripov. Le chef du gouvernement ouzbek a promis de soutenir le monde des affaires turc dans le pays.

La plus grande centrale éolienne en Ouzbékistan est turque

Dans la région ouzbèke de Sourkhan-Daria, dans le sud du pays, l’entreprise turque Etkaco Enerji construit la plus grande centrale éolienne en Ouzbékistan. D’une puissance de 600 mégawatts, le projet devrait coûter 500 millions de dollars et la fin du chantier est prévue pour 2020.

Echange parlementaire

Le président de la Grande Assemblée nationale de Turquie, Binali Yildirim, a visité l’Ouzbékistan en septembre dernier. Il a notamment rencontré le président du pays Chavkat Mirzioïev, le président du Sénat et le speaker de la chambre législative. Cette visite a aussi marqué la première session conjointe du groupe d’amitié interparlementaire Turquie-Ouzbékistan.

Une présence dans l’infrastructure

C’est un consortium d’entreprises turques (Cengiz—Kolin—Kalyon) qui a été sélectionné pour construire une autoroute payante entre Tachkent et Samarcande, respectivement la capitale et la deuxième ville du pays. Les travaux sont prévus en 2019 et 2020. Cette autoroute devrait relier les villes en deux heures.

Lire aussi sur Novastan : L’Asie centrale, une région turque ?

Deux justices qui s’entraident

La Turquie et l’Ouzbékistan sont parvenus à un accord portant sur l’échange d’information des services de renseignements dans le cadre des procédures d’enquêtes de crimes financiers.

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Bâtiment et construction

L’Ouzbékistan a demandé à la Confédération turque des entrepreneurs du bâtiment (İMKON) de construire un lotissement moderne à Tachkent. La capitale du pays prévoit de construire des lotissements similaires dans onze de ses quartiers.

Prévention d’incendies

Les services de défense et les autorités turques ont organisé deux semaines de cours sur la gestion des incendies pour leurs confrères ouzbeks.

220 millions d’euros de crédit

La Banque nationale des activités économiques extérieures d’Ouzbékistan (NBU) et la Türk Eximbank ont signé un accord de crédits d’un montant de 250 millions de dollars (220,4 millions d’euros), en mai dernier. Cela permettra à l’Ouzbékistan de financer ses projets d’investissement. En contrepartie, des entreprises turques pourront implémenter ces projets.

Des avantages pour investir

Début mai, l’Ouzbékistan a facilité l’arrivée d’investisseurs turcs en introduisant des avantages fiscaux et douaniers dans la zone économique d’Ourgout, dans l’est du pays.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire par ici.

Des formations organisées

En Turquie, des formations en finance sont organisées pour les collègues ouzbeks, avec le soutien de l’Agence de coopération et de coordination turque (TIKA). Plus de 1 200 employés des services fiscaux et des institutions financières ouzbeks ont pu y participer.

Mikhaïl Michine
Journaliste pour Kaktakto

Traduit du russe par Mathieu Lemoine

Edité par Marion Biremon

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Le président ouzbek Chavkat Mirzioïev (à gauche) en compagnie d’Ismail Kahraman, ancien président de la Grande assemblée nationale de Turquie.
president.uz
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *