drapeau Union européenne Ouzbékistan don

Plus de 13 700 ressortissants ouzbeks résident dans l’Union Européenne

En 2016, plus de 13 700 citoyens ouzbeks résidaient officiellement sur le territoire de l’Union européenne, selon les données du service des garde-frontières polonais. Ce constat appelle à une coopération renforcée entre l’Union Européenne et l’Ouzbékistan en terme de politique migratoire. 

Novastan reprend et traduit un article originellement publié sur le média ouzbek podrobno.uz.

Selon les garde-frontières polonais, ce serait plus de 13 700 ouzbeks qui vivraient légalement dans l’Union Européenne. La Pologne constitue une des principales portes d’entrés dans l’Union Européenne pour les citoyens des pays de la Communauté des Etats Indépendants (CEI), dont fait partie l’Ouzbékistan.

Un chiffre révélé par les autorités Polonaise

Cette donnée a été révélée lors de discussions entre le ministère de l’Emploi ouzbek et des représentants du service des gardes-frontières de la République de Pologne.

« Plus de 2 272 citoyens ouzbeks vivent officiellement en République tchèque, environ 2 000 en République de Pologne, 1 900 en Suède, environ 1 500 en Lettonie et environ 1 300 en Italie », a indiqué le service des douanes polonais.

Plus de coopération sur les migrations entre Ouzbékistan et Pologne

Les représentants du service des gardes-frontières de Pologne ont également précisé qu’ils étaient très intéressés par une coopération renforcée avec l’Ouzbékistan dans le domaine migratoire. Cela est dû au fait que le service des gardes-frontières polonais s’occupe de l’ensemble des questions de migration. Ce service est présent non seulement aux frontières, mais aussi dans toutes les grandes villes et régions de Pologne. À l’intérieur du pays, les gardes-frontières s’occupent de contrôler les migrations ainsi que le travail des ressortissants étrangers.

Lire aussi sur Novastan : Emploi, tourisme, commerce et transit : les résultats de la visite du Président Erdogan en Ouzbékistan

Au cours de la réunion, les différentes parties en présence ont décidé qu’il est nécessaire d’élaborer un plan d’action commun pour poursuivre l’expansion de la coopération dans le domaine des migrations de travail.

À l’heure actuelle, l’Ouzbékistan et l’Union européenne ont conclu un accord de partenariat et de coopération, dans lequel figurent plusieurs articles sur la politique migratoire.

Article traduit du russe par la Rédaction de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

L’Union européenne va soutenir plusieurs projets en Ouzbékistan.
MPD01605
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *