Ravchan Irmatov Arbitre Ouzbékistan Coupe du monde Football

Ravchan Irmatov, un arbitre ouzbek à la Coupe du monde

En 2010, 2014 et 2018, Ravchan Irmatov a été le seul Ouzbek présent durant une Coupe du monde de football. Reconnu comme l’un des meilleurs arbitres par la FIFA, il s’est à nouveau illustré en Russie.

Novastan reprend et édite un article initialement publié par notre version allemande.

A défaut de footballeurs, les Ouzbeks se sont enthousiasmés pour un arbitre. Ravchan Irmatov, plus jeune arbitre de la Coupe du monde 2010, est devenu durant celle de 2014 celui qui en a arbitré le plus, avec 9 matchs. Un record qu’il a encore battu en 2018 pour atteindre 11 matchs au total. Pour la FIFA, Ravchan Irmatov est l’un des meilleurs arbitres au monde.

En Russie, l’arbitre ouzbek a pu notamment arbitrer les matchs Maroc-Espagne et Argentine-Croatie. Ce dernier match a été particulièrement éprouvant, avec des critiques très dures de la part d’un journaliste russe. Mais le public ouzbek a répondu présent et a défendu vigoureusement « son » arbitre du mondial.

Arbitre par hasard

Né le 9 août 1977 à Tachkent, Ravchan Irmatov a d’abord eu une carrière de footballeur. Mais après une blessure à la cheville, il débute un peu par hasard sa carrière d’arbitre. Comme le relate franceinfo, c’est au cours d’un match de jeunes que Ravchan Irmatov remplace au pied levé l’arbitre, absent. Comme l’un des jeunes est pris en charge par son père, lui-même ancien arbitre durant l’URSS, l’ex-footballeur décide d’y aller, même sans carton jaune ni rouge. En 2003, il est recruté par la FIFA.

Après la Coupe du monde en Afrique du Sud en 2010, où il arbitre la demi-finale entre l’Uruguay et les Pays-Bas (2-3), il obtient du président Islam Karimov, décédé en septembre 2016, le titre de « Fierté d’Ouzbékistan » (O’zbekistan iftixori ). Il recevra également une Chevrolet, rapporte Libération.

Enthousiasme sur les réseaux sociaux

Après cet adoubement en bonne et due forme, la lumière est braquée sur Ravchan Irmatov. En 2014, les Ouzbeks sont littéralement fans de l’arbitre. Un hashtag sur Twitter, #IrmatovBest , a été lancé à ce moment-là. En 2018, en pleine controverse, il a de nouveau été réutilisé. Cette véritable Irmatov-Mania s’est répandue autant sur Facebook, Instagram ou encore Odnoklassniki, un réseau social particulièrement utilisé en Asie centrale.

Lire aussi sur Novastan : Coupe du monde 2018 : l’arbitre ouzbek Ravchan Irmatov critiqué

En 2014, l’objectif de cette action, également soutenue par les opérateurs téléphoniques d’Ouzbékistan, était de diffuser au monde entier, à travers Ravchan Irmatov, « une image positive de l’Ouzbékistan ».

Un mondial 2014 très réussi

L’engouement autour de l’arbitre ouzbek a également contribué à sa médaille d’or des arbitres, obtenue lors de la Coupe du monde au Brésil. De fait, en 2014, l’équipe d’arbitres dirigée par Ravchan Irmatov se distingue pour ses solides prestations. En phase finale de la compétition, l’arbitre a participé au quart de finale entre les Pays-Bas et le Costa Rica. Il avait auparavant arbitré plusieurs matchs de poule : Suisse-Equateur, Croatie-Mexique et Etats-Unis-Allemagne. Lors de son match-record, il était accompagné de l’arbitre français Joël Quiniou, du mexicain Benito Archundia et de l’uruguayen Jorge Larrionda.

Lire aussi sur Novastan : Football, URSS et Ouzbékistan : une histoire délicate

En 2014, Ravchan Irmatov avait été pressenti pour arbitrer la finale entre l’Allemagne et l’Argentine. Officiellement classé dans le top 10 des meilleurs arbitres au monde par la FIFA, il avait l’avantage de n’être ni européen, ni américain. Mais c’est finalement l’Italien Nicola Rizzoli qui a été choisi pour arbitrer cette rencontre.

Une fin abrupte en Russie

En 2018, Ravchan Irmatov n’a pas arbitré de match à élimination directe. De fait, la blessure de l’un des arbitres de touche de son équipe, Abdukhamidulo Rasoulov, le 5 juillet dernier, l’a obligé à retourner en Ouzbékistan. Selon un règlement de la FIFA, il est impossible de changer l’équipe d’arbitre durant le mondial.

Outre ses prestations en Coupe du monde, Ravchan Irmatov a également arbitré des rencontres aux Jeux Olympiques de Londres, ou encore aux championnats asiatiques, ainsi que la finale de la Ligue des champions d’Asie. A neuf reprises, il a été désigné meilleur arbitre d’Ouzbékistan entre 2006 et 2014, et à cinq reprises (de 2008 à 2014) meilleur arbitre asiatique.

A 40 ans et encore très affûté, Ravchan Irmatov peut espérer arbitrer quelques matchs à la prochaine Coupe du monde au Qatar, en 2022. Qui sait, l’équipe ouzbèke de football sera peut-être aussi de la partie.

Benazir
Rédacteur pour Novastan à Bichkek

Traduit de l’allemand par Antoine Roth et Elodie Vouaux

Edité et actualisé par Etienne Combier

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

L’arbitre ouzbek Ravchan Irmatov est devenu une star en Ouzbékistan, ainsi que le détenteur de nombreux records.
Crazy_Ahlawi via Visual Hunt
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *