Président Chavkat Mirzioïev Moscou Avril

Un site en ligne pour contrôler la mise en œuvre des décisions du président ouzbek

Partager avec

D’ici la fin de l’année, un nouveau site en ligne destiné à assurer un contrôle public sur la mise en œuvre des décisions présidentielles va voir le jour en Ouzbékistan.

Novastan reprend un article initialement paru sur Fergananews.

Jamoatfikri.uz : c’est le nom du futur portail Internet qui permettra de vérifier si les décisions du président ouzbek, Chavkat Mirzioïev, sont bien mises en œuvre dans le pays le plus peuplé d’Asie centrale. Cette information a été rapporté par l’agence de presse gouvernement de l’Ouzbékistan, Uza.uz, qui a publié le décret présidentiel annonçant la création du nouveau portail le 5 octobre dernier.

Ce nouvel outil fonctionnera dans le cadre d’un portail unique et centralisé regroupant l’ensemble des services publics interactifs ouzbeks. Selon le décret, le portail devra « garantir un contrôle quant à la bonne exécution des décisions présidentielles de la part de la population, des sénateurs, des députés, des entreprises et des ONG ».

Renforcer le dialogue

Un système de contrôle en ligne similaire existe déjà en Ouzbékistan. Assurant un suivi de la réalisation de plusieurs milliers de décisions présidentielles et se faisant sous la supervision du gouvernement et de la Cour des comptes ouzbeks, ce portail s’est avéré inefficace de par la lourdeur des procédures.

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Conformément au décret du 5 octobre dernier, c’est désormais le Parquet Général qui devra veiller à la mise en œuvre des décisions de Chavkat Mirzioïev. Les fonctionnaires seront responsables en cas de non-respect des délais et des procédures.

Lire aussi en Ouzbékistan : 2017 en Ouzbékistan : une année de dialogue ?

Depuis son élection à la présidence de l’Ouzbékistan, Chavkat Mirzioïev a lancé une politique de dialogue ouvert avec le peuple. Il a notamment ouvert en ligne un portail en ligne dès 2017 pour recueillir les doléances des citoyens. Selon des données datant du début de l’année 2018, plus d’un million et demi de requêtes auraient été publiées sur ce portail.

Traduit du russe par Bruno Anantharaman

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Le président ouzbek, Chavkat Mirzioïev, à Moscou en avril 2017
Kremlin.ru
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *