Volkswagen Ouzbékistan Usine Uzavtosanoat Automobile Accord

Volkswagen prend la place de PSA en Ouzbékistan

Le groupe allemand a signé un accord de coopération avec la principale entreprise automobile ouzbèke pour produire 20 000 véhicules par an. En lieu et place de PSA, qui a jeté l’éponge en janvier dernier.

Les Allemands remplacent les Français. Ce mercredi 4 mars, l’entreprise ouzbèke Uzavtosanoat et Volkswagen Group Rus, la filiale russe et centrasiatique de Volkswagen, ont signé un accord de coopération pour la production de véhicules Volkswagen dans le pays le plus peuplé d’Asie centrale, selon un communiqué d’Uzavtosanoat. L’usine sera située à Jizzakh, dans l’est du pays et devrait produire la Caddy, soit dans sa version familiale de sept places, soit dans sa version entreprise.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre actif par ici.

Selon le communiqué, Volkswagen s’est engagé à produire 20 000 véhicules par an dans le pays, tout en formant des ouvriers ouzbeks et en alimentant l’usine de ses technologies et de ses modes de fonctionnement.

« Le segment de véhicules légers commerciaux est le dernier à n’avoir pas été développé sur le marché automobile ouzbek. La mise en place de ce projet devrait permettre d’améliorer la qualité du marché intérieur », s’est réjouit Chavkat Oumourzakov, président du board d’Uzavtosanoat. L’entreprise ouzbèke agrège 85 moyennes et grandes entreprises produisant notamment sous les marques Chevrolet, Ravon, MAN, Isuzu, KAMAZ et Sinotruck. Elle emploie 27 000 personnes, dont 5 000 ayant reçu des formations des entreprises étrangères produisant dans le pays.

Sur les traces de PSA

L’arrivée de Volkswagen en Ouzbékistan intervient moins de deux mois après le départ précipité du groupe PSA. L’entreprise française devait produire un nombre similaire de véhicules, eux aussi légers et orientés commerce, également à Jizzakh. Le 9 janvier dernier, le projet avait été brutalement arrêté, deux ans après son lancement et sans que PSA n’ait vendu le moindre véhicule en Ouzbékistan.

Lire aussi sur Novastan : PSA quitte l’Ouzbékistan sans avoir produit le moindre véhicule

Le groupe allemand a probablement su faire la différence en acceptant de partager ses technologies et de former les ouvriers ouzbeks. Choukhrat Mirsamoukov, directeur des ventes et du service après-vente chez Uzavtosanoat, avait montré une grande frustration face au peu d’envie du groupe français d’envoyer des ingénieurs sur place.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Reste à savoir si Volkswagen se montrera à la hauteur de ses engagements. Si tel est le cas, Uzavtosanoat a d’ores et déjà prévu de produire d’autres modèles de la marque allemande, comme le décrit son communiqué.

Etienne Combier
Rédacteur en chef de Novastan
Corrigé par Aline Simonneau

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Volkswagen Group Rus a signé un accord de coopération avec l’entreprise ouzbèke Uzavtosanoat.
Visual Hunt
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *