Balanciaga Ouzbékistan motifs filles

La haute-couture s’empare des motifs traditionnels tadjiks

L’ikat, le motif traditionnel d’Asie centrale irrigue le monde de la mode depuis déjà plus de quinze ans.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par le média tadjik Asia-Plus.

En 2005, le couturier Oscar de la Renta a présenté lors son défilé plusieurs pièces avec un motif alors inconnu du public mondial : l’ikat. Un motif qui a séduit le public pour son originalité, alors qu’il est pourtant bien connu en Asie centrale.

Lire aussi sur Novastan : La semaine de la mode au Kirghizstan, plus qu’un simple show

En suivant les pas d’Oscar de la Renta, d’autres stylistes des plus grandes marques de haute-couture mais aussi de prêt-à-porter ont suivi. Balenciaga, Gucci, Naeem Khan, Zara et beaucoup d’autres ont fait rentrer l’ikat dans leurs collections.

Balanciaga Ouzbékistan motifs tapis

Aujourd’hui, des modèles défilent dans de magnifiques tenues reprenant l’ikat oriental sur les podiums de rang mondial. 

Oscar de la Renta, pionnier suivi de près par Balenciaga

La marque de vêtement de luxe américaine Oscar de la Renta, qui a habillé de nombreuses premières dames des États-Unis de Jackie Kennedy à Melania Trump, a été la première maison de couture à amener l’ikat sur les podiums mondiaux en 2005. Plus tard, la marque va de nouveau l’utiliser en 2008 et pour la collection printemps-été 2019, présentée à la fin de l’année dernière.

A lire aussi sur Novastan : La Turkmène qui enseigne la mode aux Parisiens

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Dans le sillon d’Oscar de la Renta, l’ikat attire l’attention de Balenciaga. La marque espagnole réussi à réunir sur ses modèles ikat et rayures, faisant de ce motif la grande tendance des années 2000.

Balanciaga Ouzbékistan motifs Zara coussin

Gucci, Dries Van Noten et Zara en embuscade

Au début des années 2000, la maison de couture italienne Gucci devient à son tour adepte de l’ikat. Selon une récente étude menée par la plate-forme en ligne How to dress like, Gucci est la marque la plus populaire au monde. Elle est prisée par les consommateurs de la plupart des pays d’Asie et d’Afrique, mais aussi d’Amérique Latine, d’Australie, d’Europe et de tous les pays scandinaves.

Également en 2010, l’ikat, cette fois-ci blanc et noir, apparaît dans la collection de la marque belge Dries Van Noten.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Enfin la marque espagnole Zara est allée encore plus loin et utilise l’ikat pour le linge de maison, la literie, meubles et autres.

Traduit du russe par Daniel Le Botlan

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

De plus en plus de marques utilisent les motifs traditionnels centrasiatiques
Asia-Plus
De Balenciaga à Zara, l’ikat, le motif traditionnel apparaît dans la mode occidentale
CarpetView on VisualHunt.com / CC BY-NC-SA
Zara n’hésitent pas à reproduire ces motifs pour sa literie
Zara
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *