Ichkachim Tadjikistan Marché Afghanistan Ouverture

La renaissance du bazar d’Ichkachim

UN LIEU EN ASIE CENTRALE. Après trois ans de fermeture, le bazar d’Ichkachim a rouvert ses portes fin juillet. Chaque samedi le poste frontalier Ichkachim entre Tadjikistan et Afghanistan accueille un des plus grands marchés de la région. Marchands tadjiks et afghans s’affairent à leurs étals hauts en couleurs, regorgeant de tissus, griottes et pewarkas.

Ichkachim est le chef-lieu de la vallée du Wakhan et accueille un des quatre points de passage transfrontaliers entre le Tadjikistan et l’Afghanistan. A 100 kilomètres au sud de Khorog, la capitale de la région du Haut-Badakhchan, cette commune est connue pour son marché, qui se situe dans le no man’s land sur le fleuve Piandj, à trois kilomètres à l’ouest de la ville.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Alors qu’il était fermé depuis 2016, le marché aura désormais lieu chaque samedi entre 8h et 14h, jusqu’à nouvel ordre.

Un signe de l’abaissement des tensions dans la région

Par sa position stratégique, le bazar est un baromètre des tensions géopolitiques dans la région. Fermé en 2014 après les incursions des forces talibanes au nord de l’Afghanistan et dans le massif de l’Hindou Kouch, il avait été rouvert brièvement en 2016 avant d’être fermé à nouveau.

Lire aussi sur Novastan : Les enjeux de l’Afghanistan pour l’Asie Centrale

Son ouverture fin juillet est un des signes très encourageants de l’abaissement des tensions dans le corridor du Wakhan. Longtemps problématique et exposée aux trafics, la frontière a été sécurisée ces dernières années, avec le concours de l’armée russe. Quatre millions de dollars ont également été investis par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) pour moderniser plusieurs points de passage à la frontière et aménager le marché d’Ichkachim.

Ichkachim Tadjikistan Marché Afghanistan Ouverture Japon

Lire aussi sur Novastan : Un pont supplémentaire pour relier le Tadjikistan à l’Afghanistan

Les Talibans ne sont plus signalés dans une région désormais plus ouverte, pour le bonheur des visiteurs tadjiks, afghans ou étrangers qui se pressent sous les grandes halles grises du bazar.

Le temps des retrouvailles

On trouve sur le marché toutes sortes de produits de la vie quotidienne : savon, vêtements et objets pour la maison. Le marché regorge de spécialités culinaires afghanes et tadjikes. Fruits, kompots et kefir côtoient des sacs de riz détournés du World Food Program. On trouve enfin quelques éléments d’artisanat, comme des tapis, des foulards ou des pakol, ces bonnets plats en laine afghans.

Ichkachim Tadjikistan Marché Afghanistan Ouverture

Coté tadjik, deux garde-frontières gardent l’entrée du no man’s land et une présentation du passeport suffit pour les ressortissants étrangers. Les citoyens tadjiks peuvent passer librement. Coté afghan, l’attente est plus longue et les contrôles plus poussés.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

L’ambiance du bazar est aux retrouvailles. Les clients rencontrés le 10 août dernier étaient principalement afghans et se réjouissaient de sa réouverture. Celui-ci constitue pour eux une opportunité de trouver vivres et matériel à moindre cout qu’en Afghanistan. Plusieurs ont également évoqué la reprise du lien avec leurs voisins tadjiks. « Cette ouverture est une bonne nouvelle. Je retrouve aujourd’hui de bons amis du Tadjikistan » témoigne Zulmay, un jeune Afghan, tout sourire. Aux dires d’un guide local, le tourisme dans le Wakhan se développe des deux côtés de la frontière. « Rien que la semaine dernière, j’ai accompagné depuis Ichkachim dix touristes français en Afghanistan », affirme le guide.

Afghanis et somonis changent de main au milieu des rires et des accolades. On peine à imaginer que le marché était encore interdit quelques jours plus tôt.

Clara Cohade
Etienne Marsot

« Un lieu en Asie centrale » est une collection d’articles autour de lieux emblématiques ou inédits de la région. Découvrez-en davantage en cliquant ici. Envie de participer? Envoyez-nous vos idées de lieu à redaction@novastan.org.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Accolade fraternelle dans l’allée principale du bazar d’Ichkachim. Le marché a rouvert durant l’été 2019 après 3 années de fermeture.
Clara Cohade / Etienne Marsot
L’ONU et la JICA ont été à l’œuvre pour l’aménagement du marché.
Clara Cohade / Etienne Marsot
Un marchand afghan dans la halle sud du bazar.
Clara Cohade / Etienne Marsot
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *