Pétroglyphes Tadjikistan Langar Archéologie Histoire

Langar, centre historique des pétroglyphes tadjiks

UN LIEU EN ASIE CENTRALE. Connus des alpinistes pour sa proximité avec les camps de base des pics Marx et Engel, le village de Langar et ses environs ont aussi une importance culturelle et historique majeure en tant que plus grande réserve de pétroglyphes du Tadjikistan.

Au cœur de la vallée du Wakhan, dans le sud du Tadjikistan, Langar se situe à l’endroit même où se rejoignent les rivières Pamir et Wakhan pour former le Piandj. C’est à quelques kilomètres de ce village, sur le sentier de randonnée, à 3 500 mètres d’altitude, que se trouvent les premiers des quelques 6 000 pétroglyphes gravés dans le granite.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Les pétroglyphes, d’après leur étymologie (du grec : petros, « pierre » et gluphê, « gravure »), sont des gravures sur toutes sortes de surfaces rocheuses (parois naturelles, blocs isolés, mégalithes…).

Un apport archéologique central

Dans une région comme le Pamir, ils sont essentiels pour mieux comprendre l’histoire du lieu. En effet, ces gravures dans la roche témoignent de la présence d’hommes dans le secteur et donnent une idée des itinéraires de migrations ou de transhumances dans le Pamir, avant que n’existent les Routes commerciales de la soie. Cet art rupestre permet par ailleurs de définir les aires de répartition des différentes populations grâce aux variations de types de représentations, de cerfs ou de chevaux par exemple.

Lire aussi sur Novastan : Les pétroglyphes, miroir des peuples d’Asie centrale

Ainsi, près de Langar, le principal sujet de représentations est la faune locale comme des mouflons, des yacks, des chèvres, mais aussi des scènes de chasse. On trouve également beaucoup de signes largement répandus dans toute la région, comme des empreintes de mains ouvertes.

Pétroglyphes Tadjikistan Langar Archéologie Histoire

Il reste en général peu de vestiges dans ces régions montagneuses. Les pétroglyphes sont donc quasiment la seule source d’informations sur les peuplements anciens et les antiques voies de communication.

Des premières datations sous l’Union soviétique

Ces pétroglyphes peuvent être datés en les rapprochant des découvertes faites durant les fouilles des nombreuses nécropoles du Pamir. Les premiers travaux de relevé et d’enregistrement de ces gravures rupestres datent de 1972 et ont été réalisés par l’Académie des sciences de la République socialiste soviétique du Tadjikistan. Ils dénombrent alors 5 878 figures gravées, dont les plus anciennes remonteraient à l’âge de pierre. La majorité de ces pétroglyphes date cependant du Moyen Âge.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Malgré leur importance historique, ces pétroglyphes sont aujourd’hui exposés à ciel ouvert, au gré du chemin et sans aucune forme de protection. Beaucoup ajoutent leur propre contribution à ces reliques. Ainsi, il est parfois difficile de distinguer les anciens pétroglyphes des ajouts récents et de donner une datation précise.

Pétroglyphes Tadjikistan Langar Archéologie Histoire

Bien qu’il existe d’autres pétroglyphes dans le reste du Tadjikistan et en Asie centrale, la région du Pamir est à cet égard la région la plus riche du pays, avec près d’une dizaine de milliers de pétroglyphes.

Auriane Pichard
Raphaël Berthier

« Un lieu en Asie centrale » est une collection d’articles autour de lieux emblématiques ou inédits de la région. Découvrez-en davantage en cliquant ici. Envie de participer? Envoyez-nous vos idées de lieu à redaction@novastan.org.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Langar, dans le sud du Tadjikistan, est l’un des lieux les plus importants dans le pays pour voir des pétroglyphes.
Auriane Pichard / Raphaël Berthier
De nombreux dessins de mains ouvertes.
Auriane Pichard / Raphaël Berthier
Des ajouts récents se mêlent à des pétroglyphes vieux de plusieurs millénaires.
Auriane Pichard / Raphaël Berthier
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *