Electricité Tadjikistan Exportation Economie

Le Tadjikistan a gagné près de 77 millions de dollars grâce à ses exportations d’électricité

Alors que l’électricité manque régulièrement pour les Tadjiks, Douchanbé a engrangé près de 77 millions de dollars (68 millions d’euros) en 2018 grâce à ses exportations vers les Etats voisins.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié par Asia-Plus.

Au fil des ans, les exportations d’électricité deviennent une véritable source de financement pour le Tadjikistan. L’un des pays les plus pauvres d’Asie centrale a gagné près de 77 millions de dollars (68 millions d’euros) l’année passée grâce à ses ventes vers les Etats voisins, a rapporté le média tadjik indépendant Asia-Plus le 1er février dernier. Une somme en augmentation de 44% par rapport en 2017, où la République tadjike avait vendu de l’électricité pour un montant avoisinant les 53,4 millions de dollars (47,1 millions d’euros).

En conséquence, les revenus de l’entreprise publique Barki Tojik, qui gère l’ensemble du réseau électrique tadjik, ont augmenté. Pour la vente d’électricité en 2018, ces revenus se sont élevés à plus de 2,1 milliards de somoni (soit environ 196 millions d’euros). Barki Tojik note que les fonds ainsi levés ont été utilisés pour couvrir les dépenses d’exploitation énergétique, ainsi que le remboursement des paiements obligatoires, notamment des dettes.

Lire aussi sur Novastan : Au Tadjikistan, certains villages sont retombés au Moyen Âge

Novastan est le seul site en français et en allemand sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

D’après les chiffres publiés en 2018 par le ministère de l’Energie et des Ressources en Eau, plus de 2,4 milliards de kilowatts/heure (kWh) d’électricité ont été distribué à l’étranger, ce qui représente 1,1 milliard de kWh de plus qu’en 2017. Au total, les exportations d’électricité ont représenté 12,1% de la production totale du pays, qui s’est élevée en 2018 à plus de 19,7 milliards de kWh d’électricité.

L’exportation au prix de coupures pour la population

La croissance des exportations de l’année 2018 a été facilitée par la reprise au mois d’avril de l’approvisionnement du voisin ouzbek, et cela après une longue interruption. En 2018, outre l’Ouzbékistan, l’Afghanistan et le Kirghizstan ont également reçu de l’électricité tadjike mais en plus petites quantités. Le coût d’un kilowatt d’électricité coûtait 4,11 centimes de dollars pour l’Afghanistan l’an dernier, et 2 centimes pour l’Ouzbékistan.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Lire aussi sur Novastan : Tadjikistan : une centaine de villages n’a jamais eu d’électricité

Cette situation peine cependant à cacher le fait que les Tadjiks manquent très régulièrement d’électricité. Les coupures sont fréquentes hors de Douchanbé, la capitale, et ce même en plein hiver. La construction du barrage de Rogun, qui sera le plus haut du monde à sa finalisation en 2028, pèse également sur le réseau.

Lire aussi sur Novastan : Export et coupures d’électricité au Tadjikistan

De plus, près de 40% de l’électricité produite est utilisée pour faire fonctionner une usine d’aluminium, uniquement produit pour l’export.

Païrav Tchorchanbiev, journaliste pour Asia-Plus

Traduit du russe par Maud Sampo-du Cray

Edité par Etienne Combier

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Le Tadjikistan a exporté 12% de sa production en 2018. Photo d’illustration.
Visual Hunt
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *