Emomali Rahmon Gourbangouly Berdimouhamedov Tadjikistan Turkménistan Présidents Accord

Le Tadjikistan et le Turkménistan signent un partenariat stratégique

Partager avec

Un partenariat stratégique a été signé le 2 novembre dernier à Douchanbé entre le Tadjikistan et le Turkménistan. Le Tadjikistan avait signé des documents similaires avec la Russie, la Chine, l’Ouzbékistan et le Kazakhstan quelques temps auparavant.

Novastan reprend et traduit ici un article initialement publié par Asia Plus.

La rencontre entre le président tadjik Emomalii Rahmon et son homologue turkmène Gourbangouly Berdimouhamedov a été fructueuse. Le 2 novembre dernier, à l’issue de la rencontre entre les deux hommes à Douchanbé, la capitale tadjike, un total de 13 partenariats aux objectifs divers a été signé.

Lire aussi sur Novastan : L’Ouzbékistan et le Tadjikistan renouent des relations dans le domaine énergétique

Entre autres, on relèvera un accord intergouvernemental de reconnaissance mutuelle des matériels éducatifs, de coopération économique et commerciale, agraire, dans le domaine de la défense civile et de la prévention des situations d’urgence, ou encore un partenariat culturel et artistique sur la période 2018-2020.

Les deux capitales désormais jumelées

Par ailleurs, les maires de Douchanbé, Rustam Emomali, et d’Achgabat, Chamouhammet Dourdylaïev, ont signé un accord de jumelage entre les deux capitales.

Lire aussi sur Novastan : Tadjikistan : le fils aîné du président devient maire de Douchanbé

Les deux présidents ont également évoqué la nécessité de mettre en place des liaisons aériennes régulières entre les deux pays. « Nous avons noté l’importance de chercher de nouvelles façons de développer nos liens économiques et commerciaux », a déclaré le président tadjik au cours de la conférence de presse suivant la rencontre avec son homologue. « Nous comptons parmi nos perspectives la diversification des structures bilatérales d’échanges de biens et services, la stimulation de nos relations d’affaires, et l’ouverture de comptoirs commerciaux dans nos deux capitales », a-t-il ajouté

Vers un rapprochement énergétique, culturel et humnaitaire

Selon les mots du président tadjik, les deux hommes ont souligné au cours de leur rencontre l’importance d’une coopération plus poussée dans le sens d’une utilisation rationnelle des ressources hydro-énergétiques.

Lire aussi sur Novastan : Achgabat, portrait de l’une des cités les plus fermées au monde

Les deux chefs d’Etat se sont également prononcés en faveur du resserrement de leurs liens en matière de coopération culturelle et humanitaire, y voyant un facteur de renforcement de l’amitié et d’intercompréhension entre le Tadjikistan et le Turkménistan. En outre, les questions portant sur la modernisation de la coopération scientifique, culturelle, éducative et sportive ont également été évoquées.

Lire aussi sur Novastan : Turkménistan : comment développer le tourisme dans un pays totalitaire ?

« En somme, nous sommes pleinement satisfaits des conclusions de nos discussions. Celles-ci traduisent la détermination de nos deux pays d’utiliser notre potentiel actuel afin d’améliorer davantage la qualité de nos relations », a conclu le président tadjik Emomalii Rahmon.

Traduit du russe par Rémi Constant

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

 

Les présidents du Turkménistan Gourbangouly Berdimouhamedov (à gauche) et du Tadjikistan Emomali Rahmon ont signé 13 documents au total.
President.tj
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *