tadjikistan pamir agriculture femmes nourriture

Le Tadjikistan, première victime de la faim en Asie centrale

La faim continue de sévir durement au Tadjikistan. Selon l’indice du Global Index Hunger, établi par l’Institut international de recherches sur les politiques alimentaires (IFPRI), près de 33% de la population tadjike vivrait dans l’insécurité alimentaire. Malgré une nette amélioration des conditions de vie lors des quinze dernières années, ce chiffre atteindrait toujours les 26,8% pour les enfants de moins de cinq ans. Le Tadjikistan serait ainsi dans une situation comparable à celle du Rwanda et du Burkina Faso.

Dans les autres pays d’Asie centrale, la situation est moins dramatique. Le deuxième pays le plus exposé à la faim est l’Ouzbékistan (13,3%), suivi par le Turkménistan (12,9%) et le Kirghizstan (9,4%). Au Kazakhstan, 8% de la population souffrirait de malnutrition selon les critères de l’IFPRI.

Pays le plus pauvre de la Communauté des états indépendants (CEI), le Tadjikistan – dont 73% de la population vit en zone rurale – compte seulement 7% de terres arables. Son relief montagneux, associé à des hivers très rudes et à de multiples catastrophes naturelles (séismes, inondations), fragilise les récoltes et les voies de ravitaillement.

Lire aussi sur Novastan : Tadjikistan : en proie aux séismes, un important barrage menace de s’effondrer           Isolement et inondations dans le Pamir tadjik

Selon le Programme alimentaire mondial de l’ONU, plus de la moitié des habitants des zones rurales tadjikes tirent leur principale source revenu des sommes d’argent envoyées par les travailleurs vivant à l’étranger. Dans un contexte de crise économique au sein de la CEI, une partie de ces travailleurs a été contrainte de rentrer au pays. Les principales exportations de l’économie tadjike (aluminium, coton, charbon) ont également connu une baisse importante ces derniers mois avec la chute du prix des matières premières.

Lire aussi sur Novastan : Tadjikistan : l’hospitalité comme richesse

La rédaction



tadjikistan pamir agriculture femmes nourriture
Nicolas Pernot
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *