Parlement République Tadjikistan Douchanbé Capitale Pays

Le Tadjikistan va assouplir les règles d’enregistrement pour les citoyens étrangers

Partager avec

Au Tadjikistan, les règles d’enregistrement des visiteurs étrangers devraient bientôt être assouplies. Des changements dans la loi prévoient que le délai pour s’enregistrer passera de trois à dix jours après l’arrivée sur le territoire tadjik.

Novastan reprend et traduit un article initialement paru sur ASIA-Plus.

Le 9 avril dernier, la chambre basse du Parlement tadjik a voté plusieurs amendements à la loi sur le statut des citoyens étrangers dans le pays. Si ces amendements venaient à entrer en vigueur, ils faciliteraient grandement les conditions de résidence des citoyens étrangers vivant actuellement au Tadjikistan.

Une décision venue d’en haut

C’est information qu’a rapporté le média tadjik ASIA-Plus après avoir pris contact avec l’attaché de presse du Parlement du Tadjikistan, Moukhammadato Soultonov. Selon ce dernier, l’initiative de cette décision vis-à-vis des résidents étrangers vient du plus haut niveau. Lors de son discours devant le Parlement en décembre 2017, le président du Tadjikistan, Emomali Rakhmon avait demandé à ce qu’une telle initiative soit prise par les parlementaires.

Selon le chef de l’État tadjik, l’expérience d’autres pays et plusieurs études démontrent que le délai de trois jours actuellement en place pour l’enregistrement des visiteurs étrangers est inefficace. C’est de là que découle sa demande au gouvernement d’étendre le délai jusqu’à dix jours ouvrables.

Lire aussi sur Novastan : Tadjikistan : l’hospitalité comme richesse

D’après les amendements proposés, les ressortissants étrangers pourront désormais rester dix jours sur le territoire de la République tadjike sans nécessité de s’enregistrer auprès des structures dédiées.

Le fonctionnement en vigueur actuellement prévoit que les étrangers s’enregistrent dans un délai de trois jours après leur entrée sur le territoire tadjik. Le non-respect de cette disposition entraîne des amendes allant jusqu’à 35 dollars ou davantage.

L’amendement devrait être approuvé après le vote des deux chambres du Parlement tadjik et la ratification par le Président tadjik.

Avaz Youldachev
Journaliste pour ASIA-Plus

Traduit du russe par Jérémy Lonjon
Rédacteur en chef de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebookTelegramLinkedin ou Instagram !
Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Le Parlement de la République du Tadjikistan à Douchanbé, la capitale du pays
Rjruiziii
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *