Ascenseur

Rinat, le dernier réparateur d’ascenseurs de Douchanbé

Partager avec

Lors d’une conférence de presse le 25 juillet dernier à Douchanbé, Makhmadsaïd Zoubaïdzoda, premier adjoint au représentant de la ville, a affirmé que la capitale du Tadjikistan était en pénurie grave de réparateurs et de pièces de rechange pour ascenseurs. 

Novastan reprend ici un article d’Asia-Plus.

« La majorité des ascenseurs actifs de nos gratte-ciels sont en mauvais état et nécessitent un entretien majeur », a déclaré le premier adjoint au représentant de Douchanbé, Makhmadsaïd Zoubaïdzoda, le 25 juillet. « En plus de cela, il n’y a pas assez de réparateurs expérimentés pour ces ascenseurs montés en Ouzbékistan et en Biélorussie dans les années soixante-dix. Il n’y avait que deux réparateurs spécialisés en ascenseurs par le passé, Petrov et Rinat. Mais à présent que le premier a quitté le Tadjikistan pour la Russie, il ne nous reste que le second. »

Le premier adjoint affirme que s’il existe bien à Douchanbé l’entreprise Lifttamir (« le monde de l’ascenseur »), elle n’est pas en capacité de maintenir les anciens ascenseurs en état de marche.

« Donner une seconde vie aux vieux ascenseurs n’est pas tâche aisée. Les marques d’antan n’existent plus et il en va de même pour les pièces de rechange. Nous sommes en pleines négociations avec des constructeurs étrangers afin de remplacer les anciens ascenseurs par des nouveaux », continue Makhmadsaïd Zoubaïdzoda. « Nous avons déjà les cages, l’investissement pour chaque ascenseur ne sera pas immense, entre six mille et douze mille dollars. » « En outre, conclut Makhmadsaïd Zoubaïdzoda, nous allons former des réparateurs d’ascenseurs auprès de du département de l’administration du logement et des routes pour les maintenir en bon état de marche. »

Khaidar Chodiev
Traduit du russe par Thomas Rondeaux

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *