Tadjikistan Ishkobod Attentat Etat Islamique Daech Terrorisme

Tadjikistan : Daech revendique l’attaque terroriste de l’avant-poste frontière

L’Etat islamique a revendiqué officiellement l’attaque d’un avant-poste frontière tadjik non loin de l’Ouzbékistan, accréditant ainsi la version des autorités tadjikes. C’est la quatrième attaque organisée par Daech au Tadjikistan depuis juillet 2018.

L’organisation terroriste État islamique (EI) – ou Daech – a revendiqué le 8 novembre dernier la responsabilité de l’attaque du 6 novembre contre l’avant-poste frontière d’Ishkobod à la frontière entre le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. Daech a revendiqué l’attaque par l’intermédiaire de son agence de presse officielle, Amaq, ce que confirme le portail spécialisé en renseignement SITE.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

Le communiqué de l’Etat islamique déclare avoir tué 10 membres des forces militaires des troupes frontalières du Comité d’État pour la sécurité nationale du Tadjikistan. Les autorités tadjikes ont, elles, annoncé la mort de seulement deux de leurs représentants. Selon le média russe Ferghana News, quatre autres victimes ont cependant été évoquées. Il s’agirait du chef adjoint de l’avant-poste d’Ishkobod, Dilovar Tolibov, et des gardes-frontières, Naimjon Saidolimov, Hofiz Hasanov et Ganijon Davlat. Si ces victimes étaient confirmées, cela porterait le bilan officiel du côté tadjik à 6 personnes.

Lire aussi sur Novastan : 17 morts après une attaque terroriste au Tadjikistan, près de la frontière ouzbèke

L’attaque de l’avant-poste d’Ishkobod, situé à 60 kilomètres de Douchanbé, à la frontière tadjiko-ouzbèke, s’est produite dans la nuit du 5 au 6 novembre. Selon les informations officielles tadjikes, un groupe de 20 personnes armées et masquées ont attaqué les gardes-frontières, avec au moins cinq kalachnikovs. Cependant, les forces de sécurité tadjikes ont réussi à neutraliser les assaillants : 15 d’entre eux ont été tués et cinq autres arrêtés. Parmi les assaillants se trouvaient plusieurs femmes dont deux ont été abattues.

Des assaillants jeunes et originaires de la région de Soughd au Tadjikistan

Le même jour, les autorités du Tadjikistan ont annoncé que les militants de l’Etat islamique sont venus depuis l’Afghanistan. Cependant, les forces de sécurité afghanes ont nié la possibilité que des terroristes se déplacent de leur territoire vers le Tadjikistan. Plus tard, le ministère de l’Intérieur tadjik a annoncé au média tadjik Asia-Plus que la plupart des assaillants du poste-frontière d’Ishkobod provenaient en réalité de la région de Soughd, dans le nord du Tadjikistan.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

L’identité des cinq attaquants capturés a été établie. L’un d’entre eux a succombé à ses blessures, quatre, dont trois femmes, sont en détention provisoire. Ils ont entre 20 et 25 ans. Il n’y a aucune information sur les 15 autres militants tués.

Au Tadjikitan, l’Etat islamique avait déjà revendiqué l’attaque contre les cyclistes étrangers à Dangara le 29 juillet 2018, les émeutes dans les colonies pénitentiaires de Khodjent, dans la nuit du 8 novembre 2018, et celle de Vahdat, le 19 mai dernier. C’est donc la quatrième attaque organisée par l’Etat Islamique au Tadjikistan et en Asie centrale depuis à peine plus d’un an.

La rédaction

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

L’Etat islamique a revendiqué l’attentat du poste-frontière d’Ishkobod, entre le Tadjikistan et l’Ouzbékistan.
Ministère de l'intérieur tadjik via Asia-Plus
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *