Chantier Construction Barrage Rogun

Tadjikistan : la Banque mondiale ne financera pas la construction du barrage de Rogun

La Banque mondiale a annoncé qu’elle ne financerait pas la construction du barrage de Rogun et ce, à la demande des autorités tadjikes. C’est une autre institution, européenne celle-là, qui devrait aider à financer ce qui deviendra la plus haut barrage du monde.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié sur Spot.uz.

Le Tadjikistan a décidé de ne pas emprunter à la Banque mondiale pour financer la construction du barrage de Rogun. C’est ce qu’a rapporté Reuters, citant les propos du directeur exécutif de l’institution financière internationale. Au lieu de cela, la Banque mondiale a l’intention de soutenir la reconstruction de la centrale hydroélectrique de Nourek, autre projet énergétique d’importance pour le Tadjikistan.

Lire aussi sur Novastan : Tadjikistan : la première unité de la centrale hydroélectrique de Rogun bientôt en fonction

L’année dernière, le Tadjikistan a émis pour la première fois quelques 500 millions de dollars en obligations d’État dans le but de collecter des fonds pour le mégaprojet de barrage. Dans son ensemble, Rogun devrait coûter 3,9 milliards de dollars, mais il n’est pas encore clair d’où proviendront les financements supplémentaires.

La centrale hydroélectrique de Rogun est actuellement construit par la société italienne Salini Impreglio depuis 2016. La première unité devrait entrer en fonctionnement à l’automne 2018. La construction du barrage de Rogun a été retardée pendant des années en raison d’une forte opposition de l’Ouzbékistan. L’arrivée au pouvoir de Chavkat Mirzioïev en 2016 a cependant modifié l’attitude du pays le plus peuplé d’Asie centrale vis-à-vis de ses voisins et de leur politique énergétique.

La Banque mondiale ralentirait Rogun

Cyril Muller, vice-président de la Banque mondiale pour l’Europe et l’Asie centrale, a déclaré lors d’une conférence sur la gestion de l’eau à Douchanbé, la capitale du Tadjikistan, que l’institution financière se concentrerait plutôt sur la modernisation d’une autre grande centrale hydroélectrique : « La raison pour laquelle nous ne finançons pas Rogun est que le gouvernement avait un certain nombre d’options pour traiter le financement de Rogun. Ils voulaient accélérer ce processus et il a été estimé que la Banque mondiale serait plus utile pour soutenir d’autres investissements dans le secteur de l’énergie. »

Lire aussi sur Novastan : Rogun : le barrage qui se fait prier au Tadjikistan

Le gouvernement tadjik et la Banque mondiale ont donc décidé de financer en coopération la reconstruction de la centrale hydroélectrique de Nourek : « Et ce sera notre principale contribution au secteur de l’énergie à ce stade », a déclaré Cyril Muller. Dans le même temps, le vice-président de la Banque mondiale a souligné que l’amélioration des relations entre le Tadjikistan et l’Ouzbékistan crée de bonnes perspectives pour les exportations d’électricité et donc pour la réalisation d’un projet comme celui de Rogun.

La BERD et une autre émission d’obligation pour financer Rogun

D’ors et déjà, le Tadjikistan prévoit d’émettre plus d’obligations pour financer la construction, ce qui, dans le contexte des déclarations des représentants de la Banque mondiale, semble le moyen le plus probable de trouver des fonds rapidement.

Lors d’une rencontre entre le premier vice-président de la Banque nationale du Tadjikistan, Jamoliddin Nouralievmet avec le vice-président de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), Betsey Nelson, le 23 juin dernier à Douchanbé, il a été demandé à la BERD de participer au financement du barrage de Rogun. Cependant, la BERD n’a pas encore réagi à cette demande des autorités tadjikes.

Traduit du russe par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

Le chantier de construction du barrage de Rogun
President.tj
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *