araignée tadjikistan douverte sciences

Une araignée venimeuse découverte au Tadjikistan

Un entomologiste russe a découvert plusieurs sortes d’araignées lors d’une campagne de collecte au Tadjikistan : une araignée inconnue jusqu’alors, une autre venimeuse dont la présence n’avait jamais été répertoriée au Tadjikistan, et une dernière également nouvelle pour le pays.

L’université d’Etat de l’Altaï en Russie a annoncé le 12 novembre dernier que l’entomologiste Alexander Fomichev a découvert au Tadjikistan une araignée non identifiée jusqu’alors, ainsi qu’un specimen de la famille des Scytodidae, toxique pour l’homme et jamais observée au Tadjikistan auparavant. Ces annonces montrent la richesse de la faune des araignées et des insectes d’Asie centrale, encore largement sous-étudiée.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois, ou en devenant membre par ici.

C’est au cours de son voyage au Tadjikistan en 2019 que l’arachnologue a fait cette découverte. Lors d’une visite de la région de Khatlon, dans le sud-ouest du pays, ainsi que de la capitale Douchanbé, Alexander Fomichev a étudié la faune d’araignées sur un territoire s’étendant de la vallée de la rivière Vakhch jusqu’à la confluence avec la rivière Piandj, c’est-à-dire jusqu’à la frontière avec l’Afghanistan. Le scientifique a également procédé à des collectes dans le sud-est du pays, vers les contreforts du Pamir et le principal massif des monts Hissar.

Alexander Fomichev y a recueilli une grande quantité de matériaux appartenant à différentes familles d’arachnides peu étudiées en Asie centrale. Le scientifique a notamment collecté des espèces d’araignées primitives proches des mygales, d’autres proches des grandes tarentules tropicales et des araignées appartenant à la famille des Palpimanidae, dont les représentants se nourrissent exclusivement d’autres araignées.

Des nouvelles araignées pour le Tadjikistan, mais pas seulement

Le scientifique a également trouvé des araignées de la famille des Scytodidae, qui crachent sur leur victime un flot de liquide collant pour les anéantir.

« En outre, pour la première fois au Tadjikistan, une araignée toxique pour les humains a été trouvée, appartenant à la famille des Sicariidae, dont la piqûre peut provoquer une nécrose, ainsi qu’une araignée naine blindée de la famille des Oonopidae« , selon le communiqué de l’université.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Alexander Fomichev a également collecté une araignée, dont l’appartenance à l’une des familles connues de la science n’est toujours pas évidente. Outre les araignées dont il est spécialiste, le scientifique russe a prélevé au Tadjikistan d’autres insectes : scorpions, faux scorpions, mille-pattes, poux de bois, coléoptères… Ces spécimens seront transférés à des spécialistes de son université. Les études sont encore en cours, plus de détails devraient suivre dans des publications scientifiques.

La rédaction

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Une araignée de la famille des Sicariidae provenant du Chili, de la même famille que celle découverte au Tadjikistan et qui peut être venimeuse pour l’homme.
Tumblr Miphisto
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *