Internet Turkménistan coupure

Turkménistan : les réseaux Internet mobiles coupés

Depuis le 25 juin dernier, il n’y a plus de réseaux 3G et 4G au Turkménistan, principale porte d’accès à internet pour les citoyens turkmènes. L’accès à internet filaire / wifi est également très restreint depuis cette date, bien qu’il soit difficile de voir un changement pour les internautes turkmènes, habitués à aller sur Internet en masquant leur zone géographique par des connexions VPN (Virtual Private Network ou réseau privé virtuel).

Cette restriction sans précédent (pour les réseaux internet mobiles) pourrait faire suite à l’explosion accidentelle de dépôt de pétrole dans la ville côtière de Turkmenbashi le 24 juin. 

Skype et Line particulièrement visés

Le lien entre la coupure des services internet dans le pays et l’explosion n’est cependant pas avéré. Des précédents existent en matière de coupures des communications dans le pays lors des explosions de dépôts d’armes non loin de la capitale, en 2011 notamment.

Les services de l’application Skype sont ainsi bloqués dans le pays depuis la mi-juin selon plusieurs utilisateurs comme le confirme le site d’information basé à l’étranger Chronicles of Turkmenistan. De même, l’application de communication Line – la plus utilisée dans le pays, jusqu'à l'ambassade américaine – semble être particulièrement ciblée.  De plus, les services de VPN semblent être bloqués les uns après les autres par les autorités turkmènes.

Internet Turkménistan coupure
 

L'Internet mobile, un moyen de communication et d’information majeur au Turkménistan

D’après le site Internet Live Stats, seul 14,5% de la population aurait accès à Internet depuis son foyer au Turkménistan. Cependant, les taux moyens croissance depuis 2010 du nombre d’utilisateurs sont de plus de 36% chaque année. Ce qui reflète la baisse des prix des connexions Internet depuis cette date, avec aujourd'hui un forfait illimité à moins de 30 dollars par mois chez le fournisseur national Turkmen Telekom.

Lire aussi sur Novastan : Le Turkménistan se dote d’un satellite

Mais si l'Internet fixe n’est pas très répandu dans les maisons turkmènes, l'Internet mobile – beaucoup moins cher –  est devenu le moyen de communication et d’information majeur pour une large majorité des Turkmènes.

Le taux de pénétration du téléphone mobile selon le site Budde Comm dans le pays est en effet de 122%, soit plus d’un téléphone mobile pour chaque Turkmène. L’accès à la 3G et 4G est disponible dans toutes les villes du pays, ce qui fait de l’Internet mobile l'un des principaux moyens de communication avec l’extérieur du pays. C'est aussi un moyen de s'informer sur des médias étrangers, ce qui fait certainement craindre aux autorités de potentielles protestations au vu des difficultés économiques sans précédents du pays avec la chute des prix du pétrole et du gaz comme le souligne le FMI en mai dernier.

 

La Rédaction



Internet Turkménistan coupure
Visual Hunt
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *