Union européenne Turkménistan logo

Le Turkménistan accueille sa première semaine de l’Europe

Du 10 au 15 mai dernier, la première semaine de l’Europe au Turkménistan a été organisée par la représentation de l’Union Européenne (UE) au Turkménistan. Novastan a pu s’entretenir avec le représentant de l’UE au Turkménistan, Denis Daniilidis.

Alors que l’Union Européenne (UE) s’intéresse au gaz turkmène, cette première semaine dédiée à la culture des pays d’Europe dans un des pays les plus fermé de la région, montre le développement des relations entre l’UE et le Turkménistan.

La route du gaz

C’est un tout petit bureau de représentation de l’Union Européenne, ouvert en mars 2014 qui a pour la première fois organisé la semaine de l’Union Européenne à Achgabat. Un chauffeur, une assistante administrative et le chargé d’affaire, d’origine grecque, Denis Daniilidis.

Lire aussi sur Novastan : Négociations Europe Turkménistan : les droits de l’homme à la trappe ?

Ce petit bureau de trois personnes n’est pas surprenant, puisque seuls 5 des 28 pays membres de l’UE ont une représentation au Turkménistan. Le pays, qui oscille entre une neutralité à la Suisse et isolationnisme, n’a de que peu d’intérêt économique autre que la construction et le gaz. Une matière première turkmène qui, depuis la crise en Ukraine, intéresse grandement l’Union Européenne qui en a fait une de ses plus sérieuses voix de diversification de son approvisionnement en gaz. La représentation d’Achgabat dépend ainsi du bureau de l’UE en Turquie, sur le chemin du gaz vers l’Europe.

Une semaine de l’UE à Ashgabat très populaire

Cinq jours de dégustations culinaires, d’ateliers de cuisines européennes, de films, d’expositions et de cours d’introduction aux langues de l’UE.  Comme le décrit la représentation européenne au Turkménistan sur sa page Facebook, ce fut un « ouragan de culture, une éclaboussure de couleur dans la cité blanche (faisant référence à Achgabat – cité construite majoritairement en marbre blanc) ».

Marbre Achgabat Turkménistan

Cette semaine de l’Europe bouscule un peu les habitudes discrètes des représentations diplomatiques au Turkménistan. De fait, elles sont plus habituées à tenir les rangs dans les grandes messes des fêtes nationales et autres représentations auxquelles participent le président, comme les courses hippiques.

Les réseaux sociaux plus que les médias officiels

Les évènements de cette semaine étaient tournés principalement vers le public turkmène et non – comme il est de coutume – vers les officiels. Ainsi, les ateliers de langues et de cuisine ont regroupé de jeunes Turkmènes dans un esprit ouvert et libre – puisque à la différence des évènements officiels où des représentant des autorités turkmènes sont invités, personne n’était obligé de s’y rendre, comme le souligne Denis Daniilidis.

Semaine Europe Turkménistan

De plus, les médias nationaux, entièrement contrôlés par les autorités, n’ont pas annoncé les évènements de la semaine de l’Europe. Ainsi Denis Daniilidis a concentré la communication exclusivement sur les réseaux sociaux tels que Facebook, mais surtout Line et Odnoklassniki, tous deux très populaires au Turkménistan. Une première pour une représentation diplomatique dans le pays.

Et le succès a été au rendez-vous, puisque chacune des manifestations a attiré une centaine de personnes, dont plus de 500 pour les films. Pour le représentant de l’UE à Achgabat – et principal organisateur, Danis Daniilidis, cela a été « le moment les plus stimulant de [sa] mission au Turkménistan ».

Mais toujours difficile à organiser dans un pays si fermé et contrôlé

Au-delà de la modeste taille de la représentation diplomatique européenne à Achgabat, organiser une semaine de l’Europe dans un pays aussi fermé que le Turkménistan peut se révéler compliqué.  En effet, il faut tout valider auprès de différents ministères turkmènes, du programme au contenu. Tout doit être fait en accord avec les autorités, qui peuvent se révéler très pointilleuses. Comme le remarque Denis Daniilidis, lors du festival de film européen, 5 films ont été censurés par le ministère de la Culture turkmène.

Semaine Europe Turkménistan

Néanmoins, le succès de la semaine tient, selon le représentant de l’UE, à « la création d’un climat de confiance qui (jusqu’alors) n’existait pas (avec les autorités) ». « Le pays étant fermé, il faut commencer par faire connaître les positions des uns et des autres », et faire preuve de beaucoup de pédagogie afin de rassurer et « éviter les critique sèches et les discours émotionnels », décrit-il. Qui sait, une nouvelle semaine de l’Europe pourrait avoir lieu l’année prochaine.

La Rédaction

 

#mc_embed_signup{background:#fff; clear:left; font:14px Helvetica,Arial,sans-serif; }
/* Add your own MailChimp form style overrides in your site stylesheet or in this style block.
We recommend moving this block and the preceding CSS link to the HEAD of your HTML file. */

Union européenne Turkménistan logo
European Union in Turkmenistan
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *