Rencontre Iran-Turkménistan

Turkménistan : Le président iranien en visite pour approfondir la coopération

Les 27 et 28 mars, le président Hassan Rohani s’est rendu en visite officielle à Achgabat, capitale du Turkménistan. Cette rencontre intervient seulement une semaine après un incident frontalier ayant fait deux victimes iraniennes en mer Caspienne.   

Lors de cette visite entre le président de la République islamique d’Iran Hassan Rohani et son homologue turkmène Gourbangouly Berdimouhamedov, selon l’agence iranienne Iran Front Page, 13 mémorandums ont été signés entre Téhéran et Achgabat. Ces documents ont pour objectif d’élargir les liens entre les deux pays. Les chefs d’État se sont par ailleurs engagés à oeuvrer pour une coopération plus approfondie. Les accords couvrent des projets de coopération dans de nombreux domaines comme l’industrie, la culture, les échanges universitaires ou encore la lutte contre le terrorisme.

Une coopération particulièrement importante dans le secteur énergétique

Le domaine énergétique demeure le principal sujet de discussion entre les deux voisins. Deux thèmes centraux ont été abordés, d’une part le transit des matières premières vers l’Europe, l’Asie centrale et le Golfe Persique, d’autres parts le besoin, notamment pour le Turkménistan, de diversifier ses acheteurs de gaz.« l’Iran et le Turkménistan sont deux pays très riches et puissants dans le domaine énergétique, nous avons convenu d’entamer de vastes discussions sur les questions énergétiques, et j’espère que dans le futur nous conclurons des accords majeurs » a affirmé le président iranien.

Selon l’agence de presse ILNA  le président Rohani aurait soulevé l’idée d’utiliser les réseaux de pipelines iraniens afin de faire transiter le gaz turkmène, notamment, vers le Caucase. Selon Eurasianet le Turkménistan souhaiterait faire transiter 15 millions de mètres cubes de gaz par jour vers l’Azerbaïdjan et l’Arménie, via les pipelines iraniens. Pour l’instant les volumes de gaz en direction de l’Azerbaïdjan n’atteignent que la moitié de cet objectif, avec 6 millions de mètres cubes par jour. Pour Achgabat et Téhéran, l’Arménie est aussi envisagée comme une passerelle énergétique vers l’Europe.

Le renforcement des relations entre les deux pays passe aussi, pour Hassan Rohani, par « l’élimination des obstacles au transport et à la coopération » comme l’illustre l’ouverture du pont de Sarakhs, passage frontalier entre l’Iran et le Turkménistan, et la construction, par des compagnies iraniennes, de lignes à haute tension entre les villes turkmènes de Sarakhs et Merv. Cela afin de permettre l’exportation par le Turkménistan d’électricité à son voisin iranien, diversifiant ainsi ses revenus.

Enfin, les deux pays vont financer la construction d’un grand port international à Turkmenbashi, sur la mer Caspienne. Ce port permettra d’augmenter les échanges maritimes notamment avec les ports iraniens de Anzali et de Nekka.

En effet, dans le communiqué de l’agence d’Etat turkmène TDH, il a été mentionné que « les deux pays soutiennent le renforcement de la coopération efficace en mer Caspienne, afin de renforcer son statut de mer de paix, d’amitiés et d’harmonie ».

Un incident réglé diplomatiquement

Le 20 mars dernier a eu lieu un incident frontalier entre deux pays, à savoir des garde-côtes turkmènes ont ouvert le feu sur un bateau de pêche iranien tuant deux pêcheurs et en arrêtant deux autre, qui avait fait vivement réagir Téhéran. Pourtant, aucun signe de tensions n’a transparu durant la visite présidentielle. Selon l’agence de presse azérie Trend news agency, il a même été décidé d’extrader quelques 300 prisonniers iraniens, dont très certainement les deux pêcheurs arrêtés,  du Turkménistan vers l’Iran afin qu’ils purgent leur sentence dans leur patrie.

Lire aussi  : Turkménistan : Les gardes-côtes ont ouvert le feu sur un bateau iranien

Augustin Forissier
Rédacteur pour Novastan à Bichkek

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

 

Le président Iranien et le président turkmène à Achgabat
TDH
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *